Ce site est dédié à la rédemption des malheureux qui ont
voté Hollande et qui aujourd'hui le regrettent amèrement

SUITE DE L'EDITO (7 mai 2012):

Mais je pense surtout aux 5,8 % de bulletins nuls qui ont fait l'élection. Ces français ne pouvaient ignorer que seul un report des voix optimum pouvait sauver Nicolas Sarkozy. Ce sont les vrais responsables de la victoire de la gauche dans un pays encore majoritairement à droite en voix.

Examinons un sondage réalisé par CSA le jour du second tour et dont les résultats ont été présentés par le site Atlantico dans un article intitulé : "Pourquoi les reports de voix ne sont pas ce à quoi on s'attendait. Cet article est consultable ici.

Sondage report des voix second tour

Il est clair que ce sont les 33 % des électeurs de François Bayrou et les 35 % des électeurs de Marine Le Pen qui ont fait l'élection. On voit que dans les 2 cas, parmi les électeurs qui se sont exprimés au second tour, 1/3 vote Hollande et 2/3 vote Sarkozy.

Si l'on applique ce rapport aux électeurs qui ne se sont pas prononcés, Hollande récupère environ 1,13 millions de voix tandis que Sarkozy en agrège 2,29 millions.

Le rapport de force s'établirait alors ainsi:

- Hollande : 18,00 + 1,13 = 19,13 millions de voix,
- Sarkozy: 16,87 + 2,29 = 19,16 millions de voix.

Autant dire l'égalité parfaite ...

Ces 3,42 millions d'électeurs sont donc responsables de l'élection d'un président de gauche dans un pays majoritairement à droite en voix ...

Combien de temps mettront-ils à regretter leur vote ? L'avenir nous le dira.

Lire à cet égard, l'excellent article de Philippe Tesson intitulé: "Electeurs de droite, ressaisissez-vous! " sur le site du Point.