Qu’est-ce qu’un terroriste ?

Après l’attentat contre des soldats français en protection devant une mosquée de Valence, une question mérite d’être posée :

Qu’est-ce qu’un terroriste ?

Que nous dit le Larousse ?

Terroriste : Relatif au terrorisme ; qui participe à des actions de terrorisme.
Terrorisme : Ensemble d’actes de violence (attentats, prises d’otages, etc.) commis par une organisation pour créer un climat d’insécurité, pour exercer un chantage sur un gouvernement, pour satisfaire une haine à l’égard d’une communauté, d’un pays, d’un système.

Que s’est-il passé récemment devant cette mosquée de Valence ?

attentat-de-valence

Selon Le Point :

Vendredi 1er janvier, un homme de 29 ans, musulman pratiquant, fonce volontairement et à deux reprises sur quatre militaires en faction devant une mosquée de Valence, dans la Drôme, en criant « Allahu Akbar ». Puis il déclare, dans des termes certes un peu confus, qu’il veut tuer des militaires et éventuellement être abattu par eux, parce que des soldats français tuent des civils en Syrie. À l’issue des premières perquisitions menées à son domicile, il apparaît qu’il a consulté des sites de propagande djihadiste et des vidéos diffusées par l’organisation État islamique.

Selon le JDD, il aurait déclaré que ce serait « parce qu’il ne trouvait pas de place pour se garer qu’il aurait vu rouge à la vue des militaires … » !!!

Pourquoi le Parquet a t-il écarté le motif de terrorisme ?

Voilà un homme, musulman pratiquant :

  • Qui consulte régulièrement des sites de propagande djihadistes …
  • Qui regarde souvent des vidéos diffusées par Daesh …
  • Qui fonce volontairement, et à deux reprises sur les militaires …
  • Qui le fait en criant : « Allahu Akbar » …
  • Et qui reconnait ensuite avoir voulu tuer des « soldats qui tuent des civils en Syrie« .

Mais, pour la Justice, tout ça ne fait pas de lui un terroriste !

Le Français d’origine tunisienne a été mis en examen pour tentative d’homicides volontaires sans que la qualification de terrorisme ne soit retenue !

Qu’aurait-il fallu pour qu’il soit inculpé de terrorisme ?

  • Qu’on ait trouvé une carte d’adhésion à l’Etat islamique dûment signée et à jour de cotisation ?
  • Qu’il y ait eu un ou plusieurs soldats tués durant l’attentat ?

Si l’on en revient à la définition du terrorisme : « Ensemble d’actes de violence commis par une organisation ... », on admet que l’attentat n’a pas été commis par une organisation mais on rappelle que Daesh a appelé tous les musulmans à tuer des mécréants en utilisant tout moyen à disposition :

« Si vous pouvez tuer un incroyant américain ou européen – en particulier les méchants et sales Français – ou un Australien ou un Canadien, ou tout citoyen des pays qui sont entrés dans une coalition contre l’État islamique, alors comptez sur Allah et tuez-le de n’importe quelle manière« , a déclaré Abou Mohammed al-Adnani, le porte-parole de l’EI, dans un message publié en plusieurs langues. « Tuez le mécréant qu’il soit civil ou militaire« , a-t-il ajouté.

« Frappez sa tête avec une pierre, égorgez-le avec un couteau, écrasez-le avec votre voiture, jetez-le d’un lieu en hauteur, étranglez-le ou empoisonnez-le« , indique-t-il.

Cet homme n’a t-il pas, oui ou non, clairement appliqué les directives transmises par l’Etat islamique, un état terroriste ?

Si la Justice ne voit pas le caractère terroriste de l’attentat de Valence,
le bon sens populaire des Français, lui, aura moins d’hésitation !

allahu-akbar

 

allahu-akbar-2

Cet article : « Pourquoi mentir sur l’attentat devant la mosquée de Valence ? » paru sur dreuz.info dénonce franchement la décision du parquet.







 

Posted in Assez du politiquement correct !, Déni de justice, Humeur ..., Islam intégriste, Laxisme de la justice.

4 Comments

  1. Ah, la sémantique et la linguistique!
    Je suis en train de lire le dictionnaire de la novlangue de M Gallou!

    Génial !

    Rajouté au fait que nous sommes tombés sur la tête…
    Quand je repense à ce concert où la présentatrice s’est crue obligée de dire que le Concert de Noël, présenté dans une église, devant une crèche et composé de chants de…Noël, n’étaient pas chantés de façon confessionnelle….

    Je me demande comment je dois déguster ma galette des rois!
    Puis-je la déguster de façon confessionnelle pour la Sainte Epiphanie, ou suis obligée de la manger de façon laïcarde?

    Dois-je penser aux Rois mages – au symbole, puisque cette coutume remonte à bien plus longtemps (et à Louis le 14e si c’est une galette feuilletée, puisque cette dernière a été présentée pour l’Épiphanie, la première fois à la Cour de Versailles)

    ou bien dois-je prendre en compte le fait que le mot « roi » est tabou, auquel cas, je vais partager une galette républicaine?

    Vous savez que pendant la révolution française, un parlementaire tenta de la faire interdire, à cause du mot « roi » (prénommé « Manuel », on comprend mieux la position du nôtre, de Manuel!)
    Et que cette fête a changé de nom le 31 déc 1791 pour s’appeler « le jour des sans culottes » par un arrêté de la Convention, puis le jour de la Sainte Epiphanie a été renommé « fête du bon voisinage », jour où il était recommandé (!) de partager la galette de l’Egalité. (on se croirait en 2016!)

    Avant de la partager, dois-je m’assurer que la frangipane a bien été confectionnée en y ajoutant plusieurs cuillères à soupe de confiture faite à base de padamalgam parfumé au sepasalislalm?

    Moralité : la co****ie traverse les âges sans problème, surtout quand on est de gauche!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>