Manif pour tous : un CRS témoigne

Il faut savoir que 830 personnes de la « Manif pour tous » ont été interpellées dont 391 au soir du 26 mai. Certaines personnes ont été gardées 44 heures en garde à vue. Tous les geôles des commissariats parisiens, ce soir du 26 mai, étaient pleines et certaines personnes ont été conduites dans les commissariats d’Ivry et de Noisy.

Toutes ces gardes à vue étaient irrégulières car sans objet et les personnes arrêtées ne pouvaient  faire appel ni à un avocat ni à un médecin. Aucun dégât matériel n’est à déplorer sur l’ensemble de ces manifestations.

Pour comparer avec les incidents gravissimes du Trocadéro avec les supporters du PSG : 34 interpellations – 1 million d’euros de dégâts avenue Kléber

Pourquoi ? Selon le témoignage de policiers « Instructions reçues du Ministère de l’Intérieur: interpeller le maximum de personnes pour assimiler la « Manif pour tous » aux casseurs. En revanche, le soir des incidents du Trocadéro, ordre inverse : ne pas stigmatiser les jeunes des cités; cela mettrait en échec la politique de M. Valls ». Autrement dit, il s’agissait de justifier la dangerosité de la « Manif pour tous » par le nombre d’arrestations!

Pour illustrer cela, voici le témoignage – évidemment anonyme – d’un CRS qui a vécu de près la répression lors des « manif pour tous » :

« Je me permets de vous contacter suite aux différents sujets abordés sur vos blogs. Faisant partie des forces de l’ordre, je ne peux malheureusement pas trop m’épancher publiquement sur vos sites. Chez nous il y a régulièrement des chasses aux sorcières, notamment en ce moment avec le mouvement du Printemps Français, auquel de nombreux collègues adhèrent, ou du moins partagent l’essentiel des idées.

Je vous confirme la plupart des témoignages qui sont mis en exergue sur vos blogs concernant la répression des manifestants, ou simples sympathisants. Avec mon unité nous avons régulièrement participé aux services d’ordre mis en place sur Paris pour les manifestations.

Outre la minimisation systématique du nombre de participants, j’ai assisté à de nombreuses aberrations, la liste serait trop longue à écrire. Mais lors de la semaine précédant la manif du 26 mai, plusieurs fois il nous a été demandé de « provoquer » les manifestants afin de procéder à leurs interpellations… Première fois en quelques années de CRS que j’entends un tel ordre, inique, sur nos fréquences radio.

Mais le plus inquiétant est la panique totale qui touche nos « chefs », commissaires et autres directeurs, qui sont dépassés et débordés par un mouvement d’une telle ampleur. Les unités spécialisées dans le maintien de l’ordre sont tenues à l’écart des situations chaudes, les unités locales (jeunes et inexpérimentées) sont quant à elles systématiquement utilisées pour « casser » du manifestant.

Une anecdote particulièrement parlante : un soir de semaine [il y a peu], nous avions reçu l’ordre en fin de soirée, d’évacuer des membres du Printemps Français qui manifestaient devant l’Assemblée Nationale. Alors que nous procédions à la dite évacuation de façon calme et pacifique, un très haut gradé fou furieux nous a tancés, estimant que nous étions trop mous, et conciliants avec les « fauteurs de troubles », finalement nous avons été relevés sur la mission par une compagnie d’intervention parisienne qui n’a pas hésité à gazer et tabasser les manifestants dans le métro… pendant que nous étions cantonnés (punis) à garder une rue perpendiculaire à l’assemblée en pleine nuit…

Nous nous posons de nombreuses questions entre nous, la plupart de mes collègues (ce qui m’a d’ailleurs fortement étonné je vous l’accorde) sont conscients que cela ne pourra pas durer bien longtemps, nous serons amenés à faire des choix dans les années, voire les mois à venir. J’ose espérer que nous ferons les bons, j’en suis de plus en plus persuadé. « 

(source : VLR Hautefort)

 Pour avoir d’autres témoignages, cette fois-ci, du côté des manifestants, je recommande le site « Génération garde à vue« .

Voici quelques photos extraites de ce site :

Crédit : Génération garde à vue







Posted in Déni de démocratie, Du sectarisme de la gauche, Humeur ..., Pour info ....

4 Comments

  1. Si cela est vrai, c’est tout de même extrêmement grave (et extrêmement éloigné de la moralisation de la vie politique…).

  2. Merci beaucoup d’avoir diffusé ce témoignage. Je m’étonnais aussi que les policiers tabassent autant d’innocents.

    Et monsieur Valls qui caracole et se pavane dans les sondanges : futur 1er ministre ? mais on rêve !

    Ils ont gagné combien les chefs pour ordonner de courser et gazer les familles ? quelles primes ?

    Honte à eux et à ces socialos de malheur

  3. un gouvernement que ne renierait pas les régimes de dictature !!!! avec la gauche: la démocratie c’est………chez les autres !!!! pauvre France!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>