Juppé – Belkacem : même combat !

Voici un article paru sur le site infos-bordeaux.fr et intitulé :

Alain Juppé met en place « l’observatoire bordelais de l’égalité »

juppe-belkacem-meme-combat

Si le maire de Bordeaux remporte les prochaines primaires de l’UMP, les sympathisants de droite sauront à quoi s’en tenir. La création de « l’observatoire bordelais de l’égalité » est plus qu’un symbole. Voulu et mis en place par l’ancien premier ministre, cet outil aura pour but de « mettre en œuvre un plan local de lutte contre les discriminations ».

Ce plan local a été détaillé lors du dernier conseil municipal. Il prévoit notamment de mener des « actions de sensibilisations » envers « les mineurs accueillis par la ville directement ou indirectement » et « les enfants accueillis en école privée ». On y évoquera « l’orientation et l’identité sexuelle »…

Il prévoit également la censure pour toutes les associations jugées politiquement incorrectes, souhaitant bénéficier du prêt d’une salle municipale pour une conférence. « Il est proposé aux acteurs associatifs d’établir une liste des structures à risques qui sera transmise aux services concernés ». La discrimination au service de l’égalité !

« Présidé par le maire de Bordeaux et représenté par l’adjoint chargé de l’égalité (Marik Fetouh, fondateur du premier centre LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et Trans) à Bordeaux), l’observatoire s’appuiera sur une équipe scientifique » ! (voir ci-dessous).

La liste des associations bénéficiaires (en termes de subventions) de cette politique a été rendue publique par la mairie de Bordeaux. On retrouve la Licra, l’Association Patrimoine Israélite Aquitaine, la Maison d’Algérie d’Aquitaine, la Fondation du mémorial de la traite des noirs et l’association Le Refuge.

Par ailleurs, suite au lancement « d’un appel à projet sur le thème de la lutte contre les discriminations », la ville de Bordeaux a retenu neuf associations dont Le Girofard (centre LGBT), La Cimade (aide aux immigrés) ou encore le Refuge (homosexuels). Celles-ci bénéficieront également de l’argent public. Le Girofard recevra également d’autres subventions (à l’instar du planning familial), suite à la décision de l’adjointe au maire, Anne Brézillon, afin d’aider ces associations « à promouvoir leurs activités ».

Les élus du Front national ont refusé de voter ces différentes décisions. Ceux de l’UMP ont approuvé mis à part Edouard du Parc (ancien de la Manif pour tous) qui s’est abstenu, et à qui Alain Juppé a lancé : « vous êtes tout à fait libre de quitter la majorité »…

Addendum 01/10/2014 à 22h47 : Sur son blog, le conseiller municipal Edouard du Parc explique son vote « il s’agit de ré-éduquer la population«

discriminations-bordeaux

cobade-bordeaux

Juste une remarque sur une seule phrase de cet article

« Il est proposé aux acteurs associatifs d’établir une liste des structures à risques qui sera transmise aux services concernés »

Il s’agit d’un  appel à la délation lancé auprès du milieu associatif. Et quand on observe la nature des associations retenues, on imagine bien que le « politiquement correct » y fera des ravages.

Est-ce tolérable de la part d’un homme politique, Alan Juppé, qui fait partie du comité de surveillance provisoire de l’UMP ?

Ces informations sont à rapprocher de cet article trouvé sur le site de novopress :

Bordeaux : Marik Fetouh (LGBT), nouvel adjoint en charge de l’égalité et la citoyenneté

07/04/2014 – BORDEAUX (via Infos Bordeaux)

Le nouveau conseil municipal de Bordeaux s’est réuni vendredi afin d’élire les 24 adjoints au maire (payés 2.566€/mois). Parmi les lauréats choisis pour seconder Alain Juppé, on retrouve Marik Fetouh (photo), fondateur du premier centre LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et Trans) à Bordeaux.

Pour ce membre du Modem, les objectifs de la mairie de Bordeaux sont clairs. Il les détaillait il y a quelques jours sur son blog :

« Des objectifs précis de lutte contre les discriminations seront fixés à chaque direction, dans le cadre d’une concertation menée par la mission égalité. Par exemple, il pourra être proposé des actions de sensibilisation sur l’homophobie à la direction des sports, ou des actions de promotion de la diversité culturelle à la direction de la culture.

Des référents seront nommés dans chaque direction, et constitueront les interlocuteurs privilégiés de la mission égalité. Un compte-rendu annuel sera fait par chaque référent devant le Cobade, permettant à la mission égalité d’établir un bilan des actions entreprises.

Parallèlement, la Ville agira sur ses partenaires et opérateurs en introduisant des clauses de lutte contre les discriminations dans tous ses contrats, sur le modèle des clauses d’insertion déjà proposées : dans les contrats de délégation de service public, les partenariats publics-privés, les marchés publics, les financements aux associations et les autres opérateurs. Dans un second temps, la mission égalité proposera des actions aux partenaires de la Ville, et en priorité dans les structures où elle siège (écoles, musées, CHU…) ».

Les catholiques qui ont voté pour Alain Juppé risquent d’être déçus.
L’ancien responsable de la Manif pour tous, Edouard du Parc,
n’aura, lui, aucune responsabilité au sein du nouvel exécutif.

Une visite sur la rubrique « Egalité et diversité » du blog de Marik Fetouh (LGBT) suffit à voir dans quel domaine se situent ses priorités :

blog-de-marik-fetouh

Alain Juppé a le vent en poupe et une partie des sympathisants de droite l’apprécient. Alain Juppé a actuellement une seule obsession : obtenir des primaires OUVERTES en 2016, de façon à ce que le vote des militants de l’UMP bien plus favorables à Nicolas Sarkozy soit noyé et étouffé par des votes venus de l’extérieur de l’UMP, notamment de l’UDI et du Modem (auquel appartient Farik Fetouh). On peut même envisager que des sympathisants du PS viennent en masse pour tuer la candidature Sarkozy. Sa politique de promotion des associations LGBT et anti-raciste a-t-elle pour but de se faire bien voir du centre gauche ?

Alors que l’électorat français opère un net glissement à droite,
Alain Juppé ne parait pas le mieux placé pour incarner leurs aspirations.

A lire en complément, cet article paru sur Boulevard Voltaire « Pourquoi Juppé est le deuxième candidat du PS« .

PS : je n’ai rien contre le fait de promouvoir l’égalité mais je dénonce le fait de confier à des associations militantes (lobby gay, officine anti-raciste proche du PS) le soin de le faire et d’entrer dans nos écoles pour manipuler et rééduquer nos enfants.







Posted in Humeur ..., Pour info ..., Théorie du genre, Vous avez dit démagogie ?.

4 Comments

  1. Juppé soutenu par la gauche est totalement discrédité et ses amitiés islamistes n’arrangent pas les choses qu’il rejoigne son copain Bayrou au paradis des collabos

  2. Je suis atterré … de la part de Juppé, ancien premier Ministre de Chirac, du racolage aussi minable ! Il n’a vraiment aucune personnalité !

    Comment et surtout pourquoi, cette histoire d’égalité des sexes est-elle devenue une priorité , au point de nommer un adjoint spécial ? Juppé a-t-il un adjoint spécial pour le chômage , pour les entreprises créatrices de richesses et d’emplois ?

    Et à chaque fois, bien sûr, apparaissent les associations officielles et subventionnées. Je suis heureux de voir que le CRAN est désormais invité à la table des grands .
    Je ne critique pas les associations dans leur ensemble, je mets en doute la réalité de l’action de certaines, celles qui donnent des leçons à tout le monde , et qui font du dénigrement systématique de la France , de ses valeurs historiques et de son passé une mission .

    Et dire que le Point chaque jour trouve une nouvelle raison de lui tresser des couronnes de lauriers, tout en ,dénigrant Sarkozy.

  3. J’aime bien l’intelligence de Juppé, mais en hormis cela :
    – son mentor (Chirac) était le champion de l’immobilisme pour ne pas fâcher les français. Tout le contraire de ce dont on a besoin ;
    – il s’accommode avec un Bayrou qui, après avoir dit que « le programme de Hollande serait une catastrophe pour la France », a voté pour lui ! Un comble !
    – ,j’ai du mal à croire que c’est avec un homme qui aura entre 72 et 77 ans que l’on va redresser la France ;
    – et finalement, cet article ne fait qu’expliquer pourquoi je n’en veux pas et surtout pourquoi il est aussi « choyé » par la presse : il « rassure » la gauche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>