Hollande-Taubira : la lâche indignité !

hollande-taubira-indignes

Ils ont osé ! Ils l’on fait ! Ils sont indignes !

La France avait jusqu’au vendredi 26 septembre dernier pour faire appel de la décision de la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) lui imposant d’inscrire à l’état civil français les enfants nés  par GPA (mères porteuses) à l’étranger, ce qui est strictement interdit par la loi française.

François Hollande et Christiane Taubira ont pris la responsabilité de ne pas faire appel de cette décision qui va donc devenir exécutoire.

Le message indigne du gouvernement aux couples homosexuels masculins est donc maintenant très clair :

« Nous n’avons pas le courage de légiférer pour autoriser la GPA en France,
mais allez donc acheter votre enfant à une mère porteuse à l’étranger !

C’est de la pure lâcheté, mêlée de cynisme et d’indignité !

Pourtant, François Hollande s’était déclaré fermement opposé à la GPA ! En janvier 2013, en plein débat sur la loi sur le mariage gay, Christiane Taubira avait publié en catimini une directive à destination des tribunaux pour qu’ils accordent un certificat de nationalité aux enfants nés à l’étranger de mère porteuse.

Devant la bronca entrainée par la découverte de cette directive, François Hollande s’était senti obligé de répondre par écrit à Christian Jacob, président du groupe UMP à l’Assemblée, pour justifier cette directive polémique.

Dans cette lettre, François Hollande souligne que la circulaire de la ministre de la Justice n’a pas «pour objet d’autoriser l’octroi de la nationalité à un enfant qui ne la posséderait pas déjà, ni celui de modifier la filiation de l’enfant»et «ne change rien au droit des personnes».

En effet, rappelle-t-il, «l’article 18 du Code civil dispose qu’est français l’enfant dont l’un des parents au moins est français». «Il ne s’agit donc en aucun cas d’une reconnaissance de la gestation pour autrui à laquelle, je suis comme vous le savez, formellement opposé. Permettre à des enfants d’attester de leur nationalité est conforme à leur intérêt supérieur auquel je suis, tout comme vous, attaché»,poursuit le président de la République.

Il fallait vraiment être juriste pour comprendre et admettre que la France reconnaitrait une situation illégale sous le prétexte fallacieux que l’illégalité a été perpétrée à l’étranger.

Aujourd’hui, c’est la CEDH qui permet au pouvoir socialiste d’arriver lâchement à ses fins : offrir en cadeau la GPA au lobby gay

Moi, président, je ferai en sorte d’être à chaque instant exemplaire !

Pourtant de nombreuses voix, même à gauche, s’étaient  élevées et avaient demandé que la France fasse appel de cette décision lourde de conséquences :

  • dix députés PS se sont émus du «laisser-faire» du gouvernement dans une lettre ouverte. «Devons-nous accepter que se construise ainsi, au fil de l’eau, une jurisprudence “cheval de Troie qui, partant de bonnes intentions à l’égard des enfants nés par GPA à l’étranger, aboutirait de facto à légitimer un marché des mères porteuses, puis à légiférer en France ?« , ont déploré ces parlementaires, parmi lesquels figurent Jean-Louis Gagnaire, député PS de la Loire, ou Gilles Savary, député PS de Gironde.
  • deux porte-parole de la Manif pour tous, Tugdual Derville et Albéric Dumont, sont allés déposer à l’Élysée une pétition qui a recueilli 60 000 signatures en quatre jours, pour «que les institutions européennes n’imposent pas la GPA en France». Le mouvement appelle une nouvelle fois à battre le pavé le 5 octobre pour demander «l’abolition universelle» de la GPA.
  • Le député UMP Jean Leonetti souhaite déposer à l’Assemblée une proposition de loi durcissant les sanctions contre les recours à la gestation pour autrui (GPA) à l’étranger.
  • Une soixantaine de personnalités, dont plusieurs anciens responsables politiques de gauche, pressent le président François Hollande de s’opposer publiquement à l’admission par le droit des contrats de mère porteuse sous peine de voir émerger un « marché des bébés« , dans une tribune publiée lundi par le journal Libération. « Si la France plie, si les filiations des enfants issus de contrats de mères porteuses faites à l’étranger sont inscrites à l’état civil français, alors le marché des bébés devient de fait efficace« , souligne cette tribune signée, entre autres, par l’ancien président de la commission européenne Jacques Delors, l’ancien Premier ministre socialiste Lionel Jospin, Yvette Roudy, ministre des Droits des femmes sous François Mitterrand, ou l’ancienne secrétaire nationale du PCF, Marie-George Buffet.
  • le Collectif pour de Respect de la Personne le CoRP) mené par la philosophe Sylviane Agacinski, a dénoncé la capitulation du gouvernement. Le CoRP demande instamment au gouvernement de demander le renvoi en grande chambre de la CEDH et de refuser cette capitulation …. « 

« GPA : Ne rien faire, c’est laisser s’installer le trafic international des mères ! »

Mais François Hollande a laissé faire pendant que Christiane Taubiré jubilait en silence.

Voir ce précédent article intitulé : « Les cocus du mariage gay » qui présentait notamment le billet d’Eric Zemmour sur le sujet.







 

Posted in Clientélisme des socialistes, Déni de démocratie, Humeur ..., Incompétence de Hollande, Partialité de la justice, Un Hollande sans autorité.

2 Comments

  1. Pingback: GPA : la lâche indignité de Hollande et Taubira - Les Observateurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>