Faire payer un loyer aux propriétaires. C’est la dernière idée d’un think tank de gauche !

On connaissait le « think tank » du PS, Terranova, celui qui conseillait au PS de ne plus s’occuper des masses laborieuses mais plutôt de la population immigrée, plus rentable sur le plan électoral.

On connait moins « Cartes du table » sous-titré « Des idées pour la gauche ». Voici comment ils se définissent:

« Composé de jeunes âgés de 25 à 35 ans, le nouveau think tank Cartes sur table revendique un autre rôle, celui de «poil à gratter». Une responsabilité qui sied à leur génération et que ces sympathisants PS, Front de gauche ou Europe Ecologie-les Verts jugent d’autant plus nécessaire que la gauche est au pouvoir. Composé de jeunes âgés de 25 à 35 ans, le nouveau think tank Cartes sur table revendique un autre rôle, celui de «poil à gratter». Une responsabilité qui sied à leur génération et que ces sympathisants PS, Front de gauche ou Europe Ecologie-les Verts jugent d’autant plus nécessaire que la gauche est au pouvoir. »

Ce groupe est composé de doctorants en philosophie et en économie, d’économistes, d’urbanistes, d’un politiste (???) et de consultants dont l’age se situe entre 25 et 35 ans.

Cartes sur table a publié le 13 août dernier une liste de 100 propositions pour les 100 prochains jours. J’ai balayé rapidement la liste des 100 propositions, et forcément j’y ai trouvé des idées intéressantes mais j’en ai trouvé certaines qui m’ont fait froid dans le dos. Je me propose de vous en présenter ici seulement 4. Les 4 pires …

Proposition N° 83 : Inclure dans l’assiette de l’impôt sur le revenu les « revenus fictifs » que le propriétaire tire de sa résidence principale

De même que placer de l’argent sur un livret d’épargne génère un revenu (taux d’intérêt versé par la banque), acheter son logement principal rapporte un revenu fictif (le loyer qu’on n’a pas à payer). Et de même que les intérêts des placements, ces loyers fictifs devraient être imposés sur le revenu, après déductions des intérêts d’emprunt.

Oui, vous avez bien lu. Vous vous êtes saigné aux quatre veines pour vous payer en 20 ans votre modeste maison individuelle. ça y est, votre dernière mensualité tombe à la fin de ce mois, vous êtes chez vous et vous ne devez plus rien à personne !

ERREUR ! Dès le mois suivant, vous commencez à payer un loyer à l’Etat. Et, oui, Cartes sur table considère que vous bénéficiez maintenant d’un revenu fictif constitué par le non-paiement d’un loyer !!!!

S’ils veulent, j’ai d’autres idées du même tonneau.

  • Faire payer les piétons pour l’économie qu’ils font en se privant de voitures. Et là, ça va faire mal !
  • Faire payer les bien-portants pour compenser leur non-consommation de médicaments,
  • Faire payer les couples sans enfants pour l’économie substantielle qu’il tire de cette absence de progéniture,
  • Confisquer l’héritage des morts puisque qu’ils vont maintenant tout économiser et pour l’éternité …

Proposition N° 34 : Supprimer le quotient conjugal, reflet d’une conception dépassée du couple

Le quotient conjugal est un dispositif ne correspondant plus à une société dans laquelle la femme a de plus en plus accès à de hauts niveaux de qualification. Il favorise en effet les couples présentant de forts différentiels de revenus, et tout particulièrement ceux au sein desquels la femme n’exerce pas d’activité. Sa suppression encouragerait le travail des femmes.

Haro sur la femme au foyer ! Non seulement, elle ne montre pas qu’elle est libérée et indépendante mais en plus elle fait économiser de l’argent à son époux. Ce qui est proprement scandaleux !

Proposition N° 35 : Garantir aux étudiants étrangers la possibilité de trouver un emploi en France

La politique migratoire française est actuellement conçue comme si les étudiants étrangers avaient vocation à retourner dans leur pays dès la fin de leurs études. Donner à tous les étudiants étrangers un an pour trouver un emploi une fois l’obtention de leur diplôme, sous la forme d’un titre de séjour, permettrait de rompre avec ce modèle et de garantir à ceux qui ont étudié avec succès en France l’accès au marché du travail sans opposabilité de l’emploi.

Ne vaudrait-il pas mieux, notamment pour les étudiants africains, les encourager au contraire à retourner chez eux pour faire bénéficier ces pays de leurs connaissances et contribuer ainsi à stopper ou réduire l’immigration vers les pays riches ?

Et si on commençait par garantir aux étudiants français la possibilité de trouver un emploi ! 

Proposition N° 89 : Supprimer la distorsion de fiscalité existant lors de la transmission d’une entreprise familiale aux enfants en ligne directe et appliquer un taux unique quel que soit le repreneur.

Aujourd’hui, lorsqu’un fondateur souhaite quitter son entreprise, le taux d’imposition de la succession est maximum si l’entrepreneur revend à une personne extérieure et transmet l’argent à ses enfants, plus faible si la transmission de l’entreprise se fait directement à quelqu’un de sa famille et encore plus faible si la transmission se fait à un de ses enfants. Or cette incitation à transmettre l’entreprise aux enfants est inefficace. Les héritiers sont en moyenne moins compétents qu’un manager extérieur, d’où une baisse de la croissance future des entreprises concernées.

Décidément la gauche n’aime pas les entrepreneurs et leur dénie le droit de transmettre leur patrimoine – l’entreprise qu’ils ont créée, développée – à leurs enfants dans de meilleures conditions fiscales. Le collectionneur d’art qui aura jouit égoïstement de ses tableaux sans créer aucune richesse se voit mieux traiter que l’entrepreneur qui a risqué ses biens dans la création d’une entreprise, qui a fait travailler des salariés et augmerter la richesse nationale !

 Ce n’est pas comme ça que l’on retiendra les jeunes les plus capables et les plus entreprenants d’aller s’installer à Londres …

Je crois que ce qui précède se passe de commentaires ! Pauvre France !

Cliquez ici pour visiter le site web de Cartes sur table. D’autres pépites m’ont peut-être échappé !

Posted in Humeur ... and tagged .

70 Comments

  1. Prochainement je fait une aquisition immo
    je jure devant dieu que si a la fin de mon credit on me fait payer un loyer je prendrais les armes …..

      • La repousse des racines socialistes du nazisme du troisième millénaire à la française, par quelque parasites les plus dangereux de la planète, les sympathisants du ps ,
        (ex ) si tous français veule faire l’amour avec leur femme,il faut payer une taxe d’accouplement, sinon l’amende sera majoré avec 3 mois de prison ferme, en cas de récidive le pénis sera amputé ,est mise en examen , pour pour viol aggravé, avec 30 ans de réclusion à perpétué, leur idéologie marque la fin, non du monde le 21
        décembre , mais la fin des français, ??????????????
        ALOUETTES JE TE PLUMERAIS ( Promesse secrète du ps )

    • Je suis propriétaire depuis deux ans et suis endette encore sur 22ans.en aucune manière je ne payerai un loyer sur ma propre propriétée,entre le foncier et l habitation,ça suffit! manquerait plus qu ils nous taxe l air que nous respirons! (Faudrait pas que je leurs donne des idees!)

      Et j ai voté pour ça………

  2. I love the way you wrote this article. This is wonderful. I do hope you intend to write more of these types of articles. Thank you for this interesting content!

  3. Ces provocateurs sont dangereux. Ils peuvent mettre des idées dans le cerveau de gens plus bêtes qu’eux et , de plus, ça risque se retourner contre eux le jour où ils auront quelque chose en biens propres ou en héritage, ou lorsqu’ils verront un emploi leur passer sous le nez pour être attribué à un étudiant étranger .

  4. Je rejoins « red supra » en disant que j’aime beaucoup la façon dont l’article est écrit. Les propositions semblent être copier/coller de façon neutre et impartiales puis un jugement est fait. Merci pour cet article!!

    Pour la Proposition N° 83, l’idée ne semble pas être un nouveau loyer mais ce serait plutôt un nouvel impôt ce qui est totalement inutile: Je suis propriétaire et je paye déjà la taxe foncière. Je pensais que la gauche devait simplifier la fiscalité, on nous aurait menti?
    Pour la Proposition N° 89, l’idée ne me semble pas incohérente. C’est une bonne idée de donner le choix aux entrepreneurs de transmettre leur entreprise à leurs enfants ou à un tiers. Par contre, lorsqu’on parle d’aligner la fiscalité, on sait tous dans quel sens l’alignement est fait et c’est là que le problème se pose!

  5. La proposition 83 me paraît juste.
    L’immobilier est un investissement qui, si on habite son appartement ou sa maison, rapporte en effet un revenu caché. Tout le monde devant se loger (sauf à être sdf), c’est une dépense obligatoire. Quelqu’un qui investit dans des actions ou obligations 1 millions d’euros va recevoir des dividendes qui seront taxés et permettront de payer un loyer. Si on investit notre million dans l’immobilier et qu’on habite le logement acheté, on n’est pas taxé sur la valeur locative de ce logement. C’est anormal alors que c’est bien un revenu du fait que la dépense (ici nulle) de logement est obligatoire.
    Les exemples de l’article pour décrédibiliser cette idée sont nuls et non avenus, infantiles et sans rapport avec les niches fiscales.
    L’immobilier est la plus grosse niche fiscale et c’est aussi là où se trouve l’argent des français ; ce sont en outre des actifs totalement déconnectés de l’intelligence, de la créativité. Ce sont les actifs de la rente par excellence. Cette question de l’immobilier et de la fiscalité permet de scinder les partisans des privilèges de la rente improductive (à droite comme à gauche !) des partisans du risque et de l’équité (à gauche comme à droite). Je suis plutôt du centre et suis tout à fait favorable à ce type de mesure sur l’immobilier, comme aussi la suppression des APL qui est un transfert d’argent de l’Etat vers les spéculateurs qui louent de toutes petites surfaces à des étudiants. Des mesures de ce type inciteraient les français à remettre leur argent dans des investissements intelligents et créateur de richesse (recherche etc.) et feraient baisser la spéculation immobilière nuisible et souvent amorale. Après, espérons que la gauche aura le courage de mettre en place une telle mesure d’équité alors que les propriétaires sont une majorité d’électeurs et un lobby aussi importants et violents (cf. certains commentaires de cet article, du genre « je prends les armes ») que la banque ; espérons qu’elle aura aussi le courage de séparer les Assedic des intermittents de ceux du régime général, de s’attaquer aux niches fiscales des journalistes par ex., à la réduction des doublons de l’Etat (collectivités territoriales…).

    • Crétin ne convient pas, c’est un abruti et concernant le lobby violent il a raison, si je l’avais sous la main ce débile !
      Depardieu a raison de prendre la nationalité russe, il n’y a plus rien à faire ici.
      Mais il ne faut pas croire que le pauvre français que je suis va se laisser plumer, nous prendrons les armes contre ce type de mesures, nous allons nous battre. Nous ne sommes pas là pour payer des indemnités mirifiques à tous ces bons à rien qui nous gouvernent, ni pour payer pour toute la misère du monde!!!

    • Donc je deviens locataire de l’état et je peux appeler François pour qu’il vienne réparer ma chaudière????!
      J’ai 29, mon conjoint 30, nous avons choisi de nous priver maintenant pour acheter être tranquilles plus tard… Mes parents nous aident car sinon le crédit serait trop lourd pour nous. Si on me taxe mon logement quand le crédit sera remboursé, je ne voit pas l’intérêt d’acheter : autant rester en location on a beaucoup moins de soucis!
      Pour moi tout le monde devrait pouvoir accéder à la propriété car payer un loyer pour son logement équivaut à jeter l’argent par les fenêtre!

    • C’est formidable car cette proposition marche avec tout en fait…
      J’achète une voiture. Et bien une fois mon crédit payé, je devrais payer un impôt à l’état pour m’excuser de pas continuer à en louer une… Quelques part c’est aussi un revenu fictif vu qu’il est plus rentable d’acheter plutôt que de louer

    • Crétin est trop gentil.
      Comment peut on cette absence de dépense comme un revenu. On ne touche pas plus en fin de mois …
      Par contre, nous avons déjà la taxe foncière, l’entretien de notre bien si cher payé (bonne aubaine pour les banquiers et assureurs).
      Bons nombres de propriétaires actuels, attendent la fin de leurs remboursements pour faire des gros travaux d’entretien ou d’amélioration. Et bien non, ils resterons avec leurs fenêtres fatiguées ou leurs chaudière à bout de souffle. Quelle logique pour relancer l’économie.

      En bref, IL FAUT ARRÊTER DE PRENDRE LES FRANÇAIS POUR DES CONS

    • Sur quelle planète tu vie!!! la gauche se détruit toute seule.Elle fera le bonheur de qui tu sais. Enfin!!! les français se réveil vaut mieux tard que jamais, vivement les municipales.

    • Que dire quand les facultés de raisonnement sont aussi perturbées a part : un ravalement c’est 30000 euros et il faut encore emprunter en général. le changement de fenêtres c’est aussi 20000 euros = nouvel emprunt. les gros travaux ce sont les propriétaires qui les paient pas les locataires etc. etc. Monsieur un revenu fictif est un revenu imaginaire. Ici on est dans la vraie vie.
      Il faut être vraiment déconnecté pour argumenter de la sorte.
      J’ajoute que toutes ces taxes sur des avantages imaginaires s’appellent du racket et le racket c’est un certain type de personne qui l’emploie.

    • Le simple fait de défendre cette idée est un indicateur de la Maladie mentale dont on souffre dans notre Pays. On paie dejà les impots Fonciers, qui deviennt plus elevés que les impots sur le revenus! et le Propriétaire ne peut appeler personne pour changer son chauffe eau a sa place!!!! il doit entretenir sa maison s’il souhaite la garder en état, et celà coute un peu plus que des impots! les retraités sont pris a la gorge.
      De même, penser que la hausse de l’immobilier est lié a la spéculation immobiliere est un lieu commun. la plupart des gens achetent leur bien pour se loger et ne pas avoir a demander a un propriétaire l’autorisation de planter un clou. Point barre.
      (qui une fois transmis sera encore taxé par l’état!!!)

      Si les prix montent, c’est que l’on ne construit pas assez. parce que plus personne ne travaille « vraiment » dans ce pays,

      Même pas pensable de défendre une telle ineptie. REVOLUTION! Bientot le mot socialiste rentrera dans le dictionnaire comme synonyme de CRETIN!

  6. Laurent, je suis sidéré par votre commentaire. Il parait utiliser une certaine logique de raisonnement mais, à mon sens, complètement biaisé. Il est en plus totalement irréaliste car la mise en place d’une telle mesure verrait déferler dans les rues une manifestation monstre bien plus grande que celle de 1984 pour la défense de l’Ecole libre.

    Essayons de décortiquer vos arguments :

    D’abord vous considérez que le logement est une dépense obligatoire. Admettons mais pourquoi une dépense obligatoire devrait-elle est systématiquement taxée ?

    Ensuite vous comparez les investissements en action aux investissements dans sa résidence principale. Je trouve normal que les dividendes soient taxés mais un logement ne génère pas de dividendes, donc il est normal qu’il ne soit pas taxé. Vous dîtes que l’on est pas taxé sur la valeur locative de son logement. Mais que sont les impôts fonciers ? ne sont-ils pas basés sur la valeur locative ou sur quelque chose d’équivalent ?

    Vous récusez les exemples que j’avais pris en les traitant de nuls et infantiles. Merci pour votre courtoisie ! Voici un autre exemple que vous aurez plus de mal à écarter dédaigneusement :

    Votre pseudo-raisonnement est le suivant : Se loger est obligatoire. Posséder un logement fait économiser un loyer qui est donc un « revenu fictif ». Il doit être taxé !

    Voici mon exemple : « Se déplacer est une obligation, donc posséder une voiture fait économiser des frais de train ou de taxi. C’est donc un revenu fictif. Il doit être taxé !

    Et on pourrait sûrement trouver d’autres exemples.

    Vous écrivez plus loin : « L’immobilier est la plus grosse niche fiscale et c’est aussi là où se trouve l’argent des français ». Je peux concevoir que l’immobilier constitue pour certains un investissement spéculatif. Quand un investisseur touche des loyers, il est taxé ce que je trouve normal, mais pour moi, la résidence principale ne fait pas partie de l’investissement spéculatif.

    Vous ajoutez : « ce sont en outre des actifs totalement déconnectés de l’intelligence, de la créativité. » Je ne vous suis pas du tout ! Avez-vous entendu parler de la pyramide de Maslow ? Maslow classe hiérarchiquement les besoins de l’Homme en 5 niveaux (les besoins physiologiques, le besoin de sécurité, le besoin d’appartenance, le besoin d’estime et le besoin de s’accomplir). Se loger fait partie principalement du plus bas niveau (besoins physiologiques) et un peu du deuxième niveau (sécurité). Donc pour pouvoir utiliser son intelligence et faire montre de créativité, il faut d’abord pouvoir, manger, dormir, se chauffer et DONC SE LOGER !

    C’est comme si vous disiez à un musicien, je taxe votre violon car il n’a rien à voir avec l’intelligence et la créativité. Le violon est une dépense obligatoire pour un violoniste comme un logement.

    Vous vous dîtes du centre ? Laissez-moi rire ! Je vous vois plus proche du Front de Gauche. Effectivement, votre réforme résoudrait le problème de la spéculation immobilière, car elle tuerai l’immobilier tout court !

    Voulez-vous vraiment que tous les français vivent dans les HLM construits par l’Etat ?Les Français sont très attachés à la propriété de leur maison et à la possibilité de transmettre un patrimoine à leurs enfants. Vous toucheriez là à une valeur très forte et très profonde des Français.

    Ils ne l’accepteront jamais et je les soutiens.

    • Merci pour votre courtoisie.Toutefois, je ne comprends pas vos arguments, qui en fait n’en sont pas – sauf votre allusion à la puissance du lobby des propriétaires et des entrepreneurs du bâtiment.
      En préambule : La valeur des impôts fonciers est sans commune mesure avec la valeur d’un impôt sur le revenu caché du logement. En outre, l’impôt foncier est local et pas national et ne s’inscrit pas dans l’effort de péréquation national de l’Etat (ex : transfert de Paris et du 92, régions archi-riches au regard du Nord et de l’Est de la France qui souffrent, beaucoup plus même que le 93).
      A.
      Vous dites :
      1. « Votre pseudo-raisonnement est le suivant : Se loger est obligatoire. Posséder un logement fait économiser un loyer qui est donc un « revenu fictif ». Il doit être taxé ! »

      En effet.

      2. « Se déplacer est une obligation, donc posséder une voiture fait économiser des frais de train ou de taxi. C’est donc un revenu fictif. Il doit être taxé ! »

      Nonobstant le fait que se déplacer autrement qu’à pied n’est pas une obligation, souffrez qu’une voiture est une charge car ce bien est amené à « se consommer » donc à perdre de sa valeur. C’est donc bien une dépense (cf. classement comptable tout simplement).

      B.
      Vous dites :
      1. « Je peux concevoir que l’immobilier constitue pour certains un investissement spéculatif. Quand un investisseur touche des loyers, il est taxé ce que je trouve normal, mais pour moi, la résidence principale ne fait pas partie de l’investissement spéculatif. »

      Qu’il soit ou non un investissement spéculatif n’est pas le problème, c’est un investissement qui procure des revenus cachés et ceux-ci doivent donc être taxés comme tout revenu. On ne taxe pas les revenus parce qu’ils sont spéculatifs, on les taxe parce que ce sont des revenus.

      C.
      Vous dites :
      1. « Se loger fait partie principalement du plus bas niveau (besoins physiologiques) et un peu du deuxième niveau (sécurité). Donc pour pouvoir utiliser son intelligence et faire montre de créativité, il faut d’abord pouvoir, manger, dormir, se chauffer et DONC SE LOGER ! ».

      Se loger est donc quelque chose de nécessaire, c’est pourquoi on parle de revenu caché quand les dépenses afférentes sont cachées.
      Sinon, je parlais du secteur immobilier qui n’est pas un domaine de grande créativité (brevets etc.), ce qui n’a rien à voir avec votre réponse.

      D.
      Vous dites :
      1. « C’est comme si vous disiez à un musicien, je taxe votre violon car il n’a rien à voir avec l’intelligence et la créativité. Le violon est une dépense obligatoire pour un violoniste comme un logement. »

      Le violon n’est en aucun cas une dépense obligatoire pour tout être humain, je ne vois donc pas le rapport.

      En outre :
      Je ne suis pas proche du Front de gauche mais plutôt de droite. Toutefois, j’ai vécu une grande partie de ma vie à l’étranger. Je considère que beaucoup de personnes en France, de gauche comme de droite, ont une mentalité de rentiers et d’héritiers. A rebours de cela, j’évalue les personnes en fonction de leurs efforts et pas ceux de leurs parents. Je considère que naître dans une famille aisée et instruite est un avantage colossal et que c’est cela la vraie transmission de valeurs ; le reste est juste la transmission du pouvoir et de la domination sur les autres, ce qui n’est pas très estimable… Souffrez qu’il y ait plusieurs types de personnes qui se considèrent à droite et que je suis plus de ceux qui donnent de la valeur au risque, au travail et à la redistribution des richesses créées par l’initiative, que de ceux qui préfèrent la rente, les avantages acquis et la transmission du pouvoir en famille. La fracture droite-gauche dans ce pays n’a aucun sens à mes yeux. Je considère parfois la mentalité et l’état d‘esprit de personnes de gauche mille fois préférables à ceux de personnes de droite et réciproquement.

      Bonne soiréé.

      • C’est génial! (ironique).

        Vous oubliez quelques points importants dans cet argumentaire.

        Votre postulat de départ se base sur l’idée que tout achat immobilier constitue en soi un investissement immobilier spéculatif ( lequel ne représente au final combien de foyers en % ? Une poignée tout au plus, nonobstant effectivement une masse financière importante.)

        Premier point tout achat immobilier est soumis à de lourdes taxes (droits de mutation, droits d’enregistrement, éventuellement hypothèques, ect…. qui sont reversés à l’état, la région, la commune).
        Des frais dont doivent s’acquitter les nouveaux propriétaires – pas les locataires.

        Tous les biens immobiliers sont soumis à la taxe foncière basée sur la valeur locative ( associée à un coefficient multiplicateur – généralement 2) du bien. Tous les ans. Cet impôt est peu perméable à la situation financière du propriétaire…. Les sommes sont reversées à l’état, la région, le département, l’intercommunalité, la commune. Taxes qui connaissent une évolution plus importante que les salaires…

        Pour bien ce faire une idée de la taxe, le montant de celle-ci dépend de la zone géographique dans laquelle vous vous situez. Dans une zone urbaine, elle est finalement pas très élevée ( en raison du coefficient multiplicateur), car les ressources financières d’un ville sont diverses. En province, dans les petites villes, les villages, en rase campagne, cette taxe est plus élevée (toujours le coeff multiplicateur) car les ressources sont bien plus limitée.

        Une taxe dont doit s’acquitter le propriétaire, pas le locataire.

        Exemple pour environ 130/150 M2 dans une ville de province de ma connaissance, la taxe foncière tourne autour de 700/800 €. l’équivalent d’un loyer.
        Dans mon village, pour la même chose, je paie 1500€. L’équivalent de 2,5 loyers. 1500 € qui représentent déjà LARGEMENT l’impôt supplémentaire que je serais censé payer en cas d’intégration à nos revenus, (et nous aurons acquitté 2 fois la valeur du bien…) Tout en réglant les échéances du prêt.

        Bref, dans votre idée, la « justice » exige qu’un propriétaire s’acquitte de 2 fois plus d’impôt…. au nom de quoi ?

        Ensuite, les propriétaires doivent payer eux-même l’entretien, et les charges d’un bien immobilier – pas le locataire.

        Mais regardons de plus près la population des gens qui accèdent à la propriété. Ce sont majoritairement de jeunes couples, des familles. Pour beaucoup d’entre eux, cet achat est un gros investissement – car acheter est plus cher que de louer, et c’est pourquoi il faut bien souvent 2 salaires – et par conséquent, c’est pas bombances à la maison tous les jours. Certes, c’est un choix, un rêve, mais doit-on être puni pour autant ?

        Et finalement, c’est au moment de la retraite que le crédit se termine, lorsque vos revenus sont bien diminués. Encore une fois, il faut punir cette catégorie de gens, en raison de leur chois, en raison de leur prévoyance, en raison de leur travail ?

        Les taxer encore et encore alors qu’ils auront payé très cher leur bien, et qu’ils auront acquittés des impôts depuis le début de la possession ( TF, et les droit divers), sachant que la taxe foncière continuera à être due?

        Personnellement, je ne comprend du tout ce raisonnement. Il n’y aurait aucun impôt de prélever, je veux bien et encore… Punir pour avoir un rêve, c’est profondément cynique et malsain pour moi. A moins que ce ne soit que de la jalousie.

        Mais là, le propriétaire paie toute sa vie, alors il faut arrêter avec ces chimères marxistes.

        Je rajouterai qu’une telle mesure serait contre-productive, car il y a tellement de moyens pour contourner… Un appel à la fraude.

        Quel est le traitement fiscal des investissements « spéculatifs » ?

        - Les biens immobiliers acquis dans le but de les revendre sont soumis à la taxe foncière ET à la plus-value comme tout investissement spéculatif.

        - Les immeubles de rapport sont soumis également à la taxe foncière – entre autres – et les revenus générés inclus dans le revenu des ménages.

        Pour finir, ne nous répète-t-on pas à l’envi que la diversité est un richesse ?

        Je rappèlerais que contrairement à nombres de pays, la France a plutôt bien tenue le choc dans la période 2008-2012, en raison, du « caractère » du français que vous souhaitez tant punir (la France des petits propriétaires) sa propension à l’épargne (16% de son revenu, le taux le plus élevé du monde – Le japon est 2° avec 8%) qui a permis d’avoir des liquidités immédiates pour sauver les banques. Et le fait qu’il y ait 58% de ménages propriétaires en France, généralement « peu » endettés – très raisonnables dans son rapport au crédit – ce qui a impliqués plusieurs points positifs : n’a pas fait couler les banques chancelantes, car pas de défaut de paiement des traitres ( du moins pas plus que la moyenne habituelle), donc pas de recours massif aux systèmes d’assurances qui aurait piqué du nez, pas de crise sociale liée aux expulsions comme aux US, en Espagne, ect…. cette classe là a continué consommer, à avoir recours aux prestataires de service – un luxe dans un monde en crise – ect, ect…

        Alors arrêtez ce discours punitif contre cette grande classe moyenne – elle s’acquitte d’un équivalent à la mesure envisagée et largement. Et n’oubliez pas qu’elle EST la mère nourricière de la France.

        (bizarre que je n’entende pas de plaidoyer contre les collectionneur d’oeuvre d’art)

        • Finalement, toutes ces âneries interventionnistes étatiques, me font penser que j’ai eu raison de délocaliser mon entreprise et mon domicile fiscal de France. Décidément, ce pays est foutu !

      • Bravo….. Vous devez être prof pour tenter de démontrer par A + B + C, etc…. Et souffrez que…., etc… Cela s’appelle du « foutage de gueule » ! Restez à gauche avec vos jalousies dès que quelqu’un possède un petit bien, si minime soit-il, vos philosophies à 2 balles, vos raisonnements à 0 pointé ! E t… ARRETEZ DE FAIRE CHIER LE MONDE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  7. Vous me remerciez pour ma courtoisie puis vous enchaînez sur une remarque pour le moins discourtoise : « vos arguments, qui en fait n’en sont pas sauf votre allusion à la puissance du lobby des propriétaires ».

    Vous rejetez tous mes arguments sauf ceux qui iraient dans votre sens. Donc vous comprendrez que notre discussion s’arrête ici.

    • Bonjour « balboa78″
      Vous avez bien raison de stopper se dialogue de sourd avec le doux rêveur qu’est Laurent.
      Dans sa dernière réponse rien que sur le paragraphe A ses arguments ne tiennent pas.
      Je cite:
      A.
      Vous dites :
      1. « Votre pseudo-raisonnement est le suivant : Se loger est obligatoire. Posséder un logement fait économiser un loyer qui est donc un « revenu fictif ». Il doit être taxé ! »

      En effet.

      2. « Se déplacer est une obligation, donc posséder une voiture fait économiser des frais de train ou de taxi. C’est donc un revenu fictif. Il doit être taxé ! »

      Nonobstant le fait que se déplacer autrement qu’à pied n’est pas une obligation, souffrez qu’une voiture est une charge car ce bien est amené à « se consommer » donc à perdre de sa valeur. C’est donc bien une dépense (cf. classement comptable tout simplement).

      Ce monsieur Laurent boit être locataire car chaque propriétaire sait bien qu’une maison amène aussi des dépenses tel que ravalement de façade, toiture etc… enfin des frais d’entretien CQFD

      Mr Laurent souffrez qu’une voiture, un appartement en copropriétés par le biais des charges ou une maison de part son entretien ci-dessus cité sont des charges car ces biens sont amené à « se consommer » ou se dégrader donc à perdre de leurs valeurs. Ce sont donc bien des dépenses (cf. classement comptable tout simplement).

      Cordialement

      • Laurent n’est pas un doux rêveur, c’est quelqu’un qui pourrait devenir très dangereux. Moi, il me fait peur. Ses idées me font froid dans le dos et en plus je ne suis même pas propriétaire !

  8. Evidement qu’un bien immobilier s’entretient… Il ne se consomme néanmoins pas. Les biens immobiliers peuvent continuer à être utilisés au quotidien pendant des siècles s’ils sont entretenus, ce qui n’est pas le cas par ex. d’une voiture si vous l’utilisez tous les jours… Que le bien immobilier entraîne des charges est une évidence (cf. de même, les frais de garde pour conserver votre portefeuille actions dans une banque), cela n’en fait pas un bien qui se consomme ! Vous pourriez avec votre raisonnement dire qu’un portefeuille actions entraîne des frais et que pour cette raison un portefeuille action est une charge et pas une immobilisation, voire même, de fil en aiguille, souhaiter que les revenus boursiers (qui ne sont pas cachés) ne soient donc pas taxés.
    Je constate que l’esprit de rente est vraiment dans l’esprit français, que les français soient de droite ou de gauche. Il apparaît que la mise en avant de l’abolition des privilèges, cette fameuse journée du 4 août, est une gageure : c’est en fait le transfert de tous les pouvoir vers la bourgeoisie, cette bourgeoisie qui devait pourtant les détenir presque tous depuis le début du XVIIIème (à l’exception de certains privilèges mis en avant pour créer la légende).
    Le plus édifiant dans cette veine fut de constater que la première mesure de N. Sarkozy, qui osait valoriser l’effort, a été de diminuer les droits de successions, c’est à dire de favoriser l’argent obtenu par une personne sans le moindre effort ! Mesure pour le moins paradoxale qui annihile la valeur de ses propos. Le comble dans cette histoire fut de constater qu’une grande majorité de français, de droite, comme de gauche (même les anti-Sarkozy épidermique qui le critiquaient en disant qu’il avantageait les privilégiés) ont approuvé cette mesure. On constate donc que les français sont bien hypocrites quand ils mettent en valeur l’égalité ou ne serait-ce que l’équité. Comme dans les pays du Sud, tout le monde de droite, comme de gauche, essaie de profiter du système et ceux qui en profitent finalement le plus sont les plus puissants et les plus riches : l’argent des français est principalement immobilier, c’est là que se trouvent les plus grandes disparités entre les personnes, et pourtant la plus grosse niche fiscale est en faveur des propriétaires immobiliers ! Des milliards d’euros de recettes perdues au profit des plus riches qui ne créent pas d’emplois, ne développent pas l’intelligence.

    • Mr Laurent
      Je ne vous répondrais pas sur le sujet des actions car je n’en ais pas mon seul revenu est un salaire pas de rente, de dividende ou autre.
      L’achat de mon logement est un choix que j’ai fait pour compenser la perte de salaire au moment ou sonnera l’heure de la retraite et je parle bien de ma résidence principale. ce n’est pas un revenu fictif mais une dépense en moins peut être que si je n’avais pas fait ce choix a la retraite je devrais payer encore un loyer et il faudrait que je me passe de ma voiture pour diminuer mes dépense et la vous m’auriez dit vous n’avez pas de voiture donc c’est un très gros revenu fictif (entretien assurance essence) l’impôt va être salé……
      Je suis entièrement d’accord si dans le cas d’investissement dans plusieurs appartement dans un but locatif ceux la soient plus fortement taxés (c’est des revenus) Mais taxé des revenus fictifs non, demain ont va venir vous voir et vous dire qu’au cours de votre vie vous vous êtes mal débrouillé que vous auriez pu gagner X euros en plus et donc ont vous taxe dessus c’est aussi un revenu fictif. Donc je payerai l’impôt sur mes revenus fictifs avec des billets fictifs (il me reste un jeu de Monopoly).
      Vous parlez de N. SARKOZY vous oubliez la détaxation des heures supp et que fais le gouvernement actuel il retaxe c’est vrai que c’est un privilège de rester plus longtemps au boulot idem pour les droits de succession . Je vous rappelle que la succession est un ensemble de biens gagné après une vie de labeur et économisé une fois les impôts payés. Donc l’état a déjà touché son du sur ces sommes….. de quel droit l’état prends une deuxième part du gâteau voir une troisième par contre que l’état ce serve si il s’occupait un peu mieux de nos anciens avec des maisons de retraite à prix raisonnable Oui aujourd’hui le prix est environ le double d’une pension de retraite moyenne
      L’état cherche à faire des économies dans tous les domaines
      pourquoi ne pas ce tourner vers les entreprises qui délocalisent la productions donc créateur de chômage à la charge de l’état pour revenir vendre en France au même prix mais avec une marge bénéficiaire bien plus conséquente pour deux actionnaires bien grassouillets qui vont s’exiler à leurs tour pour fuir vos privilèges
      Idem pour la sécurité sociale des assurances maladie par exemple: déremboursement de médicaments. dans ces conditions pourquoi remboursé un avortement avec tous les moyens de contraceptions existants ça aussi c’est un privilège (sauf cas de viol bien entendu) et les remboursements de circoncisions (pratique coutumière) ce n’est pas une maladie sauf très rare cas
      Et les exemples sont nombreux dans tous les domaines
      Pour finir dommage que la connerie ne sois pas taxé car l’état s’autofinancerait

    • Je vous soumets quelques idées, qu’un esprit ouvert comme le votre ne manquera pas d’utiliser pour l’amélioration du bien-être collectif, qui doit être , notre seule et unique préoccupation.
      1/ L’argent que je consacre à mon alimentation , mon habillement, ma survie disons , cet argent s’il était placé rapporterait des intérêts, donc des impôts et taxes . Je propose donc que cela soit pris en compte ( les grincheux opposés au progrès social , vous répondront que c’est déjà le rôle de l’impôt sur le revenu … ne les croyez pas, ils mentent !) .
      2/ par extension, je propose que le citoyen soit entièrement pris en charge par l’Etat , de façon à contrôler ses dépenses , et optimiser le rendement de l’impôt suggéré ci dessus, laissant ainsi le Revenu, complètement accessible à l’impôt. ( les grincheux, encore , vont protester… ne vous laissez pas influencer ! )
      3/ Et qu’en est -il des revenus que nous ne gagnons pas ? J’explique : un SMICARD , ne gagne pas beaucoup, et donc ne rapporte guère ! Mais ce citoyen , s’il s’en était donné la peine, aurait pu devenir contremaitre , cadre, voire dirigeant ! d’où une perte considérable de « revenu virtuel » pour lui, mais ce qui est plus grave, pour la société ! En conséquence , il devrait être imposé forfaitairement sur ce revenu « virtuel potentiel  » , et aussi pénalisé par une amende, pour manque d’ambition !
      4/ A contrario , si on parle de revenus virtuels, on doit évidemment parler de leur pendant : les dépenses virtuelles ! ce sont : « les dépenses qu’on ferait si … » .
      Donc, une non-dépense équivalant à un gain , il doit être taxé ! En simplifiant , l’argent que je ne dépense pas , je peux le placer , etc …. ( les mêmes grincheux opposés au progrès social , vous diront que cet argent est déjà taxé quand on le gagne …)
      Alors: une dépense c’est un non gain , donc taxé car perte pour la collectivité , et une non dépense est un gain donc taxé ! à tous les coups on gagne ! et on peut retaxer ce qui a déjà été soumis à l’impôt sur le revenu !
      Enfin , Laurent, chers amis : c’est la Fontaine Miraculeuse, la Corne d’Abondance … réjouissez-vous bonnes gens, Laurent, « le meilleur d’entre nous » a trouvé comment résoudre tous les déficits passés et futurs !
      En voilà une idée qu’elle est bonne , dirait ma filleule !

  9. Bonsoir,

    Je suis totalement choquée qu’on puisse rajouter ENCORE et ENCORE des taxes.
    Une personne économise pendant des années et se prive pour pouvoir s’acheter un bien immobilier. Une maison entraîne d’énormes coûts d’entretien (en rien comparable avec le changement de 4 pneus d’une voiture…). Et justement SI on entretient correctement son bien, ça coûte de l’argent.
    Cette proposition est complètement ridicule, car elle amènera les français à ne plus vouloir devenir propriétaires.
    Le propriétaire s’endettera à cause de ces frais supplémentaires et ensuite, le bien immobilier reviendra à l’Etat. Au final, on pourrait presque voir cette image: l’Etat propriétaire de tous les biens immobiliers, les français tous locataires.
    = communisme. Je cite une partie d’une définition de Wikipédia: « Le terme de communisme désigne, dans son sens théorique initial, l’idéal d’une société sans classes et d’organisation sociale sans État, où la propriété privée serait abolie ».
    où la propriété privée serait abolie. C’est à cela que va mener cette fameuse proposition.

    CQFD

  10. En Suisse le système des loyers fictifs pour les propriétaires existe, tout comme l’ISF pour (presque) tous.

    Du coup les propriétaires assez peu nombreux comparativement à la France.

    Ceci dit, la fiscalité est un ensemble et les taux d’imposition sont en général plus bas en Suisse qu’en France. De plus l’impôt sur les successions est faible ce qui permet d’envisager la transmission d’un patrimoine immobilier chèrement acquis à ses enfants. Ce qui n’est quasiment plus possible en France…

    Concernant l’ISF il s’applique à tous les patrimoines > à 100 000 Euros. Cela me fait toujours sourire (jaune) quand j’entends dire que la Suisse est un paradis fiscal. Pour les suisses ou les étrangers qui ne bénéficient pas des « fameux » forfaits fiscaux (> 400 000 de revenus annuels) la Suisse n’a rien d’un paradis mais est il est vrai loin de l’enfer fiscal que nous promettent les nouvelles équipes dirigeantes en Françe.

    Heureusement, la France reste un paradis fiscal absolu pour les Quataris…

    MAIS ENFIN, QUAND EST-CE QUE LES FRANCAIS SE RENDRONT COMPTE QUE LEURS ENARQUES LES EN….. ET QU’ILS SONT LES CERFS DU XXIè SIECLE ???

  11. Je suis retraité, propriétaire de ma maison payée en 25 ans et cette proposition ne me dérange pas.
    C’est le cadre de la République (travail, sécurité, santé, école, justice) qui m’a permis d’obtenir ça et rien ne me choque si Elle me demandait cette redevance -qui ne serait pas énorme- en retour.
    Mais c’est de la théorie, les égoïsmes seront beaucoup plus forts, elle ne sera jamais -enfin pas de mon temps- adoptée. On est plus occupé à dispenser le patron de LVMH -je ne peux pas écrire ce nom là- de payer 3 sous de trop.
    Mais ma maison durera plus longtemps que moi. Elle verra peut être ça?

    • Qu’est-ce qui vous fait dire que cette redevance « ne serait pas énorme » ? Si on parle d’une économie de loyer, le revenu fictif annuel peut correspondre à une somme très élevée. Prenons une maison individuelle avec un petit terrain, on peut facilement atteindre un loyer de 1500 € à 2000 € par mois soit 18 000 à 24 000 € par an. Si un retraité comme vous réintègre cette somme dans ses revenus, imaginez-vous bien les répercussions sur le montant de ses impôts ?

      Je pense que les impôts fonciers taxent déjà la propriété et cela est amplement suffisant !

  12. les mayas on vue notre aire mal sin , ily a des ciecles. le 21 decembre 2012.comme la fin des temps,ci ca continu.il aurra du feu pour ce chauffer.qui seme levent récolte la tempete.

  13. LA IL FAUT QUITTER LE PAYS ET VITE FAIT-
    c’est la dernière invention..Ceci est impossible -ON SE PRIVE PENDANT 2O ANS POUR PAYER SA MAISON;-ON NE PART PAS EN VACANCES DU TOUT PENDANT 20ANS on eleve seule ses gamins/es RÉSULTATS des courses À LA RETRAITE.:VOUS ALLEZ PAYER UN LOYER SUR VOTRE PROPRIÉTÉ que vous avez galèré Pt 2O ans a payer.NON ALORS LÀ CA DÉRAILLE SEC.. ET +
    Je suis écoeurée ainsi que toute ma famille, mes amis/ies. C’est a devenir fou.
    Oui il faut partir DANS UN AUTRE PAYS. J’espère qu’il va y avoir bcp de réactions.
    OUI Il faut changer de « crémerie » tt de suite

  14. Frustrée, déçue de voir que le PS et compagnie tape toujours sur les mêmes personnes…s’ils sont si malins que ça, ils n’ont qu’à la payer aussi cette nouvelle taxe et toutes les autres ! mais on sait très bien qu’ils n’évoluent pas ds le même monde… (conditions de vie etc..) enfin moi je dis ça… la critique est aisée quand on a tout eu tout cuit dès le plus jeune âge..J’aimerais les voir se rendre à Pôle Emploi, galérer à payer les factures ou compter le moindre centimes pour se nourrir…

    Pays de merde…

  15. Merci à tous pour vos contributions. C’est l’article qui a généré le plus de commentaires. Cela se comprend, car le Français est très attaché à son patrimoine et tout particulièrement à son logement.

    A une écrasante majorité, vous vous êtes prononcés contre cette mesure.

    Vous m’en voyez soulagé !

    Christian Balboa

  16. Bonjour à tous,

    Je me permets de rajouter encore quelques commentaires sur ce sujet.
    Ce terme « revenu caché » tout d’abord, défendu par Laurent: En gros, si je comprend ce qui est argumenté, ne pas payer de loyer (ou son équivalent) c’est avoir un revenu caché???
    D’accord, donc si les propriétaires qui ont bouclé leurs crédit immo se doivent de payer un loyer, il serait alors tout aussi logique et équitable dans ce système égalitaire de faire payer un loyer à tout les enfants à partir de 16 ans qui vivent chez leurs parents. En effet, ils sont en mesure de travailler (apprentissage par exemple), donc de générer d’éventuels revenus et de prendre un apart; mais le fait qu’ils soient logés sans payer de loyer génère également un revenu caché!!!
    Pour pousser un peu plus loin cette logique: si demain je cultive mon jardin, devrais-je payer une taxe sous prétexte que je ne consomme plus les produits alimentaires vendus en supermarché et que donc cela génère pour moi également un revenu caché et par conséquent un manque de revenu pour l’état?
    Nous sommes là dans la même logique.
    Prenons maintenant l’exemple d’un crédit sur 25 ans pour un montant de 200000€ et un taux de 4,5%. Les mensualités sont d’environ 1100€ et les intérêts s’élèvent à 134000€. Soit 18 ans d’un loyer mensuel de 600€.(134000€/600€ de loyer mensuel/12 mois = 18,11ans)
    Un coupe s’endettant à partir de 30 ans finira son crédit à 55 ans et rentabilisera l’investissement à 73 ans.
    Voyez dans cet exemple concret que le « revenu caché » et presque nul. Considérant les dépenses supplémentaires liés à l’entretien, cette fameuse économie ne sera effective que 20 ou 25 ans ans après la dernière mensualité. Imaginez maintenant un loyer au terme du crédit et l’accès à la propriété n’aura plus aucun intérêt pour un couple de classe moyenne, et sera même une hérésie économique, insultant le bons sens.
    Mais enfin, stoppons là ces anneries SVP.
    Le bien immobilier, sans tenir compte du coté affectif, est un investissement, certes, mais sa rentabilité plutôt limité pour la majorité des Français.
    En effet, compte tenu des diverses taxes sur le bien proprement dit et son acquisition, l’état touche déjà une part assez confortable.
    Prenez également en compte que les dépenses pour son intérieur reste le 1er pôle de dépense des ménages dans ce pays, pays qui touche quand même 19,6% de ses dépenses. Ajoutez à cela les taxes sur les entreprises qui vendent ses produits… Et d’après vous, qui embauche le artisans???
    Ce ne sont pas les locataires qui vont acheter du carrelage ou du placo, mais bien les propriétaires. Ces personnes qui demain ne se lanceront plus dans ses investissements n’achèteront plus ces produits. Et intrinsèquement, les entreprises spécialisées feront faillite. Les banques également perdront inévitablement aussi beaucoup d’argent en contractant moins de crédits immobiliers. Malheureusement, tout est lié et il faut tenir compte de cela. Le risque est grand et toute les conséquences d’une telle mesure se doivent d’être prises en compte.
    Et pour finir sur ce sujet, certaines personnes donnent beaucoup de leur vie (et l’expression n’est pas exagérée) pour acquérir ce bien. Beaucoup de personnes travaillent dans leurs maisons (encore une fois, carrelage, peinture…) afin d’améliorer celle-ci. Partant du principe que tout travaille mérite salaire, où se trouve le leur si demain il devait payer ce « loyer propriétaire »?
    L’économie d’un loyer au terme de longues mensualités est donc un retour sur investissement (bien maigre) et je pense que tout propriétaire sera d’accord sur ce point.

    Pour conclure, après avoir lu une partie des propositions de Cartes sur table, j’ai l’impression que nous avons à faire là à une bande de jeunes bien nés, qui auront leurs places parmi nos politiciens de gauche.. ou de droite.

    Les économies dans ce pays sont pourtant assez simple à faire, mais on ne va pas les chercher là ou elles sont.
    Par exemple, les administrations dépenses des fortunes colossales dans des formations dites de cohésion. Un budget de 1500€ alloués à 15 personnes pour aller faire du karting par exemple (c’est du vécu, dans l’établissement de ma femme, le budget cohésion s’élèvent à 20000€, sans compter la journée de salaire qui va avec. Rien que dans sa branche, je peux estimer ce budget à environ 4590000€ par an.) Il y a environ 5,3 millions de fonctionnaires et cette journée coute 170€ par agent. Si ne serait-ce que la moitié ont droit à cette formation, le budget annuel de cette seule journée serait de 450 millions d’€.
    Prenez par exemple également la politique des PPP (partenariat public-privé) qui sont un véritable gouffre pour nos finances publics (mais une aubaine pour certains copains de nos hauts placés). Le principe: faire financer un projet par un partenaire privé, lui payer l’entretien et un loyer pendant 30 ans pour finalement récupérer le bien. Très joli sur le papier mais en réalité un non sens économique qui représente un surcoût de près de 30% du bien. (sources Challenges janvier ou février 2012)
    Faute de liquidité, l’état se permet de payés des millions avec nos impôts.

    Faudrait-il encore en payer plus pour que ce genre de dérive s’amplifie?
    A nous citoyens de demander des comptes à nos dirigeants. A eux de nous expliquer ce qu’ils ont fait et font de nos impôts!
    Un dernier exemple: on a payé nos autoroutes pendant des années. L’état les ont revendus soit disant pour faire des économies d’entretien. Aujourd’hui nous continuons de payer ses autoroutes.
    Nous Français avons investi pour notre confort, l’état a revendu mais où est mon retour sur investissement? Qu’est devenu l’argent de cette transaction?

    Alors quand apprendrons-nous à mener le bon combat, à nous rassembler pour demander des comptes à ses fossoyeurs?

  17. Je ne pense pas que l’idée 35 soit si bete que ça. Offrir a un jeune dynamique etranger l’opportunité d’étudier en France a un cout certain pour la France d’autant plus que (sans vouloir généraliser) cet étudiant est souvent boursier. Il faut donc obtenir un retour sur l’investissement en lui permettant de trouver un travail, créer de la richesse et payer des impots en France plutot que de tout lui donner et le mettre à la porte sous pretexte qu’il prend le travail d’un français moins capable que lui

    • Votre argument est tout à fait recevable. Mais dans le texte de la proposition 35 il est écrit: « garantir la possibilité de trouver un emploi en France ».

      Qu’on les autorise à chercher un emploi, OK, mais comment pourrait-on garantir un emploi à un étudiant étranger alors qu’on en est bien incapable de le faire pour un étudiant français ?

      En résumé : OK pour les autoriser, mais pas pour leur garantir !

  18. La logique dans l’histoire est d’acheter son logement, et à la retraite, quitter le pays et ensuite revendre sans payer des impôts (style Depardieu). Dés que le retraité a dépensé les fruits de son épargne, revenir en France pour vivre sur l’état.
    Les taxes supplémentaires que les gouvernements successives ont inventé ont été créé pour combler leurs erreurs de gestion et appauvrir l’homme ordinaire. En achetant les votes avec les promesses, ils ont surtout perpétué leurs carrières confortables et irresponsable.
    Il est normale que le thinktank cherchent des moyens pour continuer la bêtise et leurs propres carrières. Ou est la responsabilité? mais il y en a pas!
    Notre bêtise est d’imaginer que notre vote compte.
    La méfiance et puis le refus pour tout taxe inventé est recommandé. En acceptant un taxe, même le plus petite somme est un erreur…puis qu’on accepte le principe. Le CSG, introduit temporairement pour combler la debt de sécu, a été accepté parce que petit (0.8%), maintenant presque 8% à payer en partie sur l’argent que la salarié n’ a jamais touché!
    Revenir aux calcules, qui décide le valeur de loyer fictif?
    Arrêtez la recherche de revenus pour la gouvernement – c’est la responsabilité de la gouvernement de faire les économies.

  19. Bonjour à tous,

    je dois, avec regret constater que ce pays va très mal et cela n’était pas un mensonge, le programme du PS etait bien clair quand on prend le temps de le comprendre.
    Si vous regardez cette video: https://www.youtube.com/watch?v=DcYhKYxv5SU

    Les francais ont bien été informé sur le plan du gouvernement Hollande, oui Sarkozy, la droite n’ont pas tenu toutes leurs promesses MAIS sans majorité il est difficile de tout faire passer à l’assemblé.
    Une chose est certaine, pour le futur, la droite, même si certaines idées ne sont pas géniale, la droite ne taxera pas plus, pas dans les dimensions de gauche.

    Hollande parle de croissance et pouvoir d’achat en parlant d’augmentation d’impot sur le revenu, augmentation de TVA.
    ET après dénonce les entreprises de ne pas embaucher! mais on n’embauche pas pour rien faire, c’est tout simple, sans demande, sans acitivité on embauche pas. Mais en baissant le pouvoir d’achat, les francais achètent moins, ou achète pas cher et pas cher veux dire fabrication hors france/hors Union Europ.

    Ce président est un incapable, mais il n’est pas seul, une grande partie de la gauche, son gouvernement le soutient.

    Il est impératif de ne plus voter la gauche c’est tout simple.
    Le social ca marche bien quand beaucoup travaillent et peu sont défavorisé, mais quand trop de gents sont défavorisé ou ne veulent pas travailler, cela fait saigner la classe moyenne.
    Les « vrai » riches sont une minorité et bien souvent celle qui est à la source de la création d’entreprise mais eux n’ont plus confiance dans ce pays tant que le gouvernement ne donnera pas de cadre politique stable pour l’investissement.
    Ils ont de l’argent oui et alors? ils en dépensent beaucoup aussi et cet argents se retrouvent dans les caisses des entreprises qui vous embauchent.
    Il y aura toujours des riches, toujours cette minorité de gents qui veut prendre des risques, travailler 24h/24h et etre disponible à toute heure, une chose que le citoyen de moyen de france ne souhaite pas, il veut une vie.

  20. « La jalousie est le moteur de la société française » (dixit Giscard, autre président d’un autre temps).

    Je vis à l’étranger et les débats français me semblent venir d’une autre planète, développée mais attardée, genre Planète des Singes du film avec Charlton Helston.

    Les débats sont totalement franco-français sans jamais prendre en compte la réalité du vaste monde.

    Partout dans le monde, l’Humanité s’emploie à améliorer son sort par le travail. En France, le travail est tabou. Pire que cela, il est devenu illégal de gagner sa vie en travaillant. En tous cas de travailler dans le secteur marchand. Les seuls statuts « normaux » sont ceux de fonctionnaires, chômeurs ou retraités.

    Quand comprendra-t-on dans ce pays qu’il n’y a pas d’autre issue que de remettre la population au travail, c’est à dire au travail productif dans le secteur marchand ?

    Il faut réduire les dépenses publiques, réduire drastiquement les charges qui pèsent sur le travail, en fait les réduire même à zéro hormis les assurances pour maladies et accidents professionnels.

    La seule politique qui vaille est la suppression de tous les obstacles à la création d’emplois. Des pans entiers de services et produits ne sont pas pourvus dans notre pays du fait des charges financières, administratives et légales qui pèsent sur le travail. Cela protège de nombreux monopoles (grands groupes et autres maisons de commerce confortablement installés), favorise les importations et entretient des prix de denrées et services très élevés (parmi les plus élevés au monde).

    Deux mesures des gouvernements précédents allaient dans le bon sens: le statut d’auto entrepreneur et la défiscalisation des heures supplémentaires. Cela allait dans le sens d’une revalorisation du travail. Mais bon, il faut aller plus loin. Revoir les conditions d’indemnisation du chômage en favorisant fortement toute reprise de toute activité et pénalisant le chômage total et de longue durée. Les allocations de solidarité (RSA ou autres) ne doivent être versés que temporairement et sous réserve que le bénéficiaire ne refuse aucun emploi quel qu’il soit qui lui est proposé. C’est le prix (contrepartie) de la solidarité!

    Le droit du travail doit être considérablement assoupli, embauche et débauche doivent être simplifiées. Le droit du travail doit d’abord se concentrer sur les conditions de travail et de sécurité. Le reste n’est que relation contractuelle privée et un marché de l’emploi dynamique et transparent doit rééquilibrer le rapport de force entre employé et employeur. D’ailleurs de nouveaux types de rapport fondés sur la complémentarité et la réaliste prise en compte de l’interdépendance doivent s’établir dans la sphère professionnelle.

    Enfin le régime politique français actuel est à bout de souffle, bloqué sur des principes d’exploitation d’un pays renfermé sur lui-même: gouvernement pléthorique de 34 ministres sans expérience de la vraie vie dans le monde concurrentiel mondialisé, représentation parlementaire anesthésiée par ses avantages financiers exorbitants, administration sclérosée et arrogante campée dans ses droits particuliers: statut du fonctionnaire, régime spécial de retraites, et carrières inévitablement ascendantes.

    La politisation des syndicats inversement proportionnelle à leur représentativité des salariés français est un facteur de régression sociale collective par la défense des intérêts de leurs clientèles sans vision d’avenir pour développer l’emploi par la compétitivité du “Made in France”. Il faut refonder le dialogue social tant au niveau public qu’à l’intérieur des entreprises sur la base d’une représentation proportionnelle qui met fin à l’exclusivité actuelle des syndicats. Cela les obligera par ailleurs à se mettre au service des véritables forces productives du pays en renonçant à leur alignement sur des partis politiques très largement minoritaires.

    Enfin, puisqu’il semble impossible de réformer les medias et de les intéresser à autre chose qu’au microcosme politique (forme “people” de la vie politique), le secteur de la presse doit encore s’ouvrir à l’extérieur en permettant à d’autres journalistes et observateurs de pouvoir débattre au-delà de l’actuelle demi-douzaine de chroniqueurs qui font l’opinion depuis 30 ans.

    La France est en chute libre! Il n’y a plus de produits français proposés sur les marchés étrangers, plus de langue française dans les bouquets satellites des autres continents et sur les ondes. Notre diplomatie est dangereusement arrogante alors que nous ne représentons plus une puissance. Nos forces militaires subissent les réductions qu’impose l’incurie économique de nos gouvernants. Il n’y aura bientôt plus aucune marge de manœuvre pour défendre les ressortissants et intérêts français à l’étranger en cas de réelles menaces.

    Ce n’est pas en taxant à tout va, que ce gouvernement (le pire depuis la Quatrième République, autre période ou des gouvernements de gauche se succédaient pour mener obstinément d’absurdes guerres coloniales et enfoncer le pays dans le déclin) va redresser ce pays.

    Réduisez les dépenses publiques, réformez la France: voici quelques pistes :

    · division du nombre de communes par 10 comme en Belgique et en Italie,

    · suppression des départements, de leurs conseils et de leurs administrations

    · réduction des parlementaires (1 député pour 100,000 habitants, réforme et réduction du Sénat, interdiction stricte du cumul de plusieurs mandats électoraux),

    · réduction du nombre de fonctionnaires à 2 millions d’agents publics, réduction des salaires et indemnités versés aux agents publics et élus (aujourd’hui bien supérieur à ceux du privé),

    · suppression de toute subvention publique à des organismes ou entreprises privés. Aucune organisation privée ne doit être maintenant artificiellement grâce aux deniers publics. Aucune entreprise ne se développera et n’embauchera durablement au seul motif des subventions qu’elle peut recevoir. Aucune association, ni fondation ne doit bénéficier d’autres subsides que de ses adhérents, sympathisants ou bénéficiaires.

    Relancez l’activité:

    · relance de la production agricole : arrêt de toute nouvelle urbanisation de terres agricoles, obligation d’exploiter ou de louer à des exploitants toute terre de culture, aide à l’installation des nouveaux exploitants, création de « clusters » d’industries agroalimentaires, soutien à l’agriculture biologique par une fiscalité nulle ou négative.

    · relance de la production industrielle : en passant d’abord par un pacte avec la nation au delà des syndicats. Ce pacte peut prendre la forme d’une loi pour l’industrie soumise à referendum, couvrant les aspects de droit social, économique, technologique et environnemental d’une forte relance de l’industrie. Voilà une question référendaire qui en vaudrait la peine.

    · relance des exportations et réduction des importations : par une exemption de toute charge sociale sur la valeur ajoutée en France de tout produit ou service exporté ou réexporté et (compensation par une) hausse de la TVA sur tous les produits consommés dans le pays. Voilà qui sans exposer le pays à la critique du protectionnisme redonnera chance à ses exportations.

    · relance et revalorisation des activités de commerce : La France est un pays qui compte un nombre invraisemblable d’écoles de commerce, pourtant les vendeurs de marques et produits français sont plutôt rares dans le monde. Infiniment plus rares que les Allemands, Anglais, Belges, Italiens ou Espagnols pour ne parler que des proches voisins.

    Les fonctions commerciales doivent être revalorisées dans leur image et dans leurs conditions d’exercice. Les fonctions d’intermédiaires, agents et traders, doivent être développées comme chez les voisins Belges et Néerlandais. Mais il faut pour cela en finir avec la haine française des intermédiaires vus depuis la Révolution Française comme des profiteurs affameurs du bon peuple. Il faut voir la réalité de leur contribution possible au développement des affaires et de la prospérité : comme c’est notamment le cas des Néerlandais, dont les maisons de commerce font la fortune du commerce extérieur des Pays-Bas pour bien des marchandises qui ne sont même pas produites dans ce pays (hydrocarbures, fleurs, matériaux,..).

    Les industriels français doivent pouvoir compter sur des réseaux denses d’agents commerciaux nombreux et efficaces pour promouvoir, faire connaitre leurs produits et services et conclure des affaires. Là encore, le fonctionnement en “clusters” industriels pour développer la coopération commerciale par secteur doit être encouragée. Le secteur privé doit d’ailleurs s’emparer de cette question. Il sera bien plus efficace que les couteuses et passives représentations du commerce extérieur français dans les ambassades de France.

    La France est aujourd’hui en récession. Plus grave, son PIB est artificiellement maintenu par la consommation intérieure des ménages, les services financés par l’état (santé, éducation,…) tandis que les exportations ne cessent de se dégrader et que l’investissement des entreprises et au point mort. Cette consommation est soutenue par des distributions financées par l’emprunt alors que la dette du pays augmente chronologiquement d’un milliard d’Euros supplémentaires chaque jour.

    Dans le même temps, trouver quelques dizaines de milliards d’Euros d’économies semblent inaccessible et même sacrilège au non du soutien à l’activité. De ce fait le gouvernement et sa majorité socialiste multiplient les options de prélèvements supplémentaires au delà de toute raison puisqu’il envisage d’assujettir les propriétaires au paiement d’un loyer au titre d’un revenu fictif tiré du capital qu’ils se ont constitués. Une telle mesure a eu son équivalent dans l’Ethiopie du dictateur Mengistu, lorsque celui-ci prolongea la réforme agraire des campagnes de 1977 par la nationalisation des habitations urbaines. Les occupants propriétaires de leur logement ont du alors s’acquitter de manière pérenne d’un loyer auprès du Ministère du Logement.

    Mais François Hollande, même s’il n’a jamais été commerçant, connaît bien sa clientèle. Il préfère saigner un peu plus cette France des propriétaires qui a force de travail et d’économies croit se mettre à l’abri du besoin en remboursant si possible avant sa retraite, l’achat de sa résidence principale. Plutôt que d’affronter ceux qui vivent mal ou bien de l’argent public en refondant les termes de la dépense publique et d’avancer ce chantier avec ses risques, il reporte sine die la véritable réforme qui aurait dissipé les sombres présages qui pèsent aujourd’hui sur la nation française.

    « On ne peut-être responsable et désespéré » (Saint-Exupéry)

  21. Ce Laurent est représentatif du déclin évident de la France qui consiste à taxer encore et toujours plus les classes populaires (pourtant la plus grande richesse de notre économie), mais je reste convaincu de la stupidité et de l’infaisabilité de cette proposition 83, car elle détruirait purement et simplement le marché de l’immobilier et verrait grimper les prix au point que seuls les plus aisés pourraient accéder à la propriété. Si c’est le changement que l’on nous a promis, et bien continuons dans cette voie, mais je vous prédis à tous une révolution comme jamais vous n’en avez vu. La faim a toujours fait descendre le peuple dans la rue, et 1789 sera à côté du pipi de chat, vous pouvez me croire !

  22. Je prendrai beaucoup moins de gants que Christian et Lionel avec ce Laurent qui est à mes yeux un parfait crétin socialo-gauchiste et qui serait bien plus à l’aise pour ses commentaires sur les blogs de la gauchosphère.

  23. Pingback: Champagne ! Pour le millième article de ce blog ! | Je suis stupide, j'ai voté Hollande

  24. Quelle escroquerie de vouloir faire passer pour un revenu VIRTUEL, le loyer qu’économisent les propriétaires qui occupent leur logement ( alors que l’ État interdit les logements sociaux aux personnes qui ont un revenu suffisant pour acheter leur logement et qu’ils ne savent pas gérer les leurs ). Un logement acheté à crédit (donc avec des intérêts à payer ) et souvent au prix de lourdes privations pendant des années pour avoir son chez soi. Contrairement à ceux qui ont déjà un logement à eux, et font un placement immobilier , en vue d’en tirer une plus value un jour et d’en tirer des revenus complémentaires en loyers : bien REELS ceux là !

    Je suis locataire, j’ai déménagé près de vingt fois dans ma vie pour des raisons professionnelles, familiales , puis j’ai continué à la retraite pour voir d’autres pays. C ‘est mon choix, c’est ma vie, une certaine forme de liberté, mais je n’ai pas de jalousie par rapport aux amis propriétaires..

    Encore moins de jalousie par rapport aux copropriétaires de mon immeuble : actuellement ils refont le toit ( ardoise, multiples pentes ) : ça va douiller. A mon avis ils ne partiront pas en vacances.

    Avec ce concept de revenus virtuels, pourquoi ne pas faire payer une taxe sur les fruits et légumes que récoltent les gens dans leur jardin : un revenu virtuel ! de l’argent qu’ils ne dépensent pas dans les magasins d’alimentation et ne payent pas de TVA. S’il n’est pas obligatoire d’avoir un violon, ou une voiture par contre il est obligatoire de manger, comme d’avoir un toit..

    Terra Nova nous avait déjà habitué à des raisonnements débiles, comme taxer les retraités pour payer les jeunes en age de travailler à ne rien faire. Je n’ai pas pleuré la mort d’ Olivier Ferrand : Ouf un de moins et certainement le pire !

    Avec « cartes sur tables », on atteint des sommets de la connerie. Et dire que nous payons leurs études avec nos impôts pour pondre des trucs aussi débiles.

    C ‘est d’autant plus injuste venant d’un gouvernement de « fonctionnaires privilégiés » qui continue à aggraver la dette, car il ne veut pas faire d’économies ( sinon des réductions symboliques ) ; genre 200 députés, 120 sénateurs, ca suffit, surtout qu’ils ne sont guère plus à être présents aux séances.

    J ‘aurais envie de dire chiche pour cette réforme : on serait débarrassés des socialos pour longtemps.

  25. Alinosky à Laurent
    Je serais curieux de connaître le pays étranger dans lequel à vos dires vous avez passé apparemment une grande partie de votre vie?
    Concernant toutes les propositions de ces pseudo énarques………Elles sont sans intérêt car irréalisables politiquement.
    Mitterand, au moins lui, avait eu l’intelligence de changer en 83 sa politique qui menait la France droit dans le mur et çà ne semble pas le cas d’hollande (avec une minuscule) car il n’a pas ni l’intelligence de Mitterand ni le sens politique.
    J’ai travaillé toute ma vie un minimum 60h par semaine (restauration oblige) pour avoir en final un appartement pour ma retraite, croyez vous que je sois un spéculateur et que je doive encore payer pour engraisser un état socialiste qui dépense l’argent du contribuable (car ce n’est pas le sien) pour avoir de nouveaux électeurs et ainsi repasser en 2017?
    Je pense pour ma part que vous n’avez jamais du travailler péniblement dans votre vie pour soutenir des idées aussi farfelues.

  26. L’impôt ou la taxe, pour celui qui paie c’est bien la même chose .
    Economiquement c’est un court circuit ,les sommes que représentent ces prélèvements ne seront pas dépensées dans le commerce,le commerce n’ayant rien vendu ne passera pas de commande à l’industrie.L’industriel n’ayant pas de travail à donner à son ouvrier devra le licencier ;d’ou chômage.
    IL devient donc évident que l’impôt bien que nécessaire ne doit jamais devenir trop lourd sous peine de détruire le commerce et l’économie ce que les socialiste semblent ignorer ou s’en foutent.
    La décadence dont notre pays est victime a pour cause ce postulat qui depuis l’avènement de » François le médiocre » n’est plus respecté on ne parle que de nouvelles taxes et paradoxalement en même temps le mauvais Hollande s’imagine qu’il va faire reculer le chômage ! c’est impossible .Ou est l’erreur!
    De plus notre classe dirigeante qu’elle soit UMP ou PS s’attribue d’une manière éhontée tous les privilèges possible.Tout cela en nous serinant à tout bout de champ « EGALITE » attention Socialos et Ump la moutarde commence à monter au nez des Français et il est bien connu que quand le peuple Français se fâche ça fait mal.Une taxe sur la possession de son logement sera de la poudre .Comme le fut la guerre des farines en 1775 qui influença pas mal pour déclencher 1789.
    Les révolutions ont déjà eu lieu et en continuant ainsi a se moquer du peuple il y en aura d’autres

  27. Bonsoir,
    je découvre ce sujet, bien des mois après sa parution . Ma première réaction fut de rire, tellement ces propositions me paraissaient grotesques . Puis j’ai lu les commentaires, et j’ai commencé à ressentir un certain malaise. Alors pour apporter ma contribution au débat, je propose, au sujet de la taxation proposée de « bénéfices virtuels » une suggestion : tout écart de revenu pour un métier donné doit être taxé , au nom de l’égalité et de la justice sociale ! cet impôt serait lui, productif ! et à terme aboutirait à la mise en place d’une « société de rêve  » proche de celles de l’ex -URSS dont on sait ce qu’il est advenu .
    Et puis une autre idée : puisqu’on parle de bénéfices virtuels , il serait donc juste de payer cet impôt avec de « l’argent virtuel « , par exemple , une reconnaissance de dette , à valoir sur une prochaine réalisation du « bénéfice » ! je sens que dès lors, l’idée perdrait tout son intérêt !

  28. Si une telle mesure est mise en place, je rejoins l’idée de certains : je délocalise tout mon patrimoine (avec le prix de ma maison, j’en achète 2 au Portugal, 3 à Chypre et 4 au Maroc) !Sans compter tout le reste aussi. A un moment, y’en a marre d’être considéré comme un méchant riche, un voleur, un négrier, un ultra-libéral, quand on gagne …. 5000 euros par mois brut pour 60 heures de travail par semaine ! M*rde à la fin !

  29. L’idée de taxer les propriétaires à la fin de leur crédit n’est pas si stupide qu’elle n’y parait, mais il faut la prendre dans son ensemble :
    - pendant la phase d’achat de sa maison le propriétaire bénéficie de la possibilité de déduire de son revenu tout ou partie des intérêts d’emprunt
    - une fois l’emprunt terminé, il paye une taxe calculée sur la valeur de sa maison.

    Cela permet de faciliter l’achat, et il y a un certain « équilibre » : vous avez bénéficié de réduction d’impôts qu’un locataire n’a pas eut durant la phase de crédit immo, vous êtes taxé sur le fait de posséder une maison ensuite.

    Dis comme ça, c’est déjà moins choquant non ?

    Par chance (à titre perso, je ne suis pas très favorable à cette mesure), son principal promoteur, Patrick Artus, l’explique et la défend tellement mal que ça n’a aucune chance de voir le jour !

    • Personnellement je n’ai pas pu déduire mes intérêts d’emprunts, ou alors il y a plus de 35 ans. C’est fini depuis longtemps (environ 30 ans), cette mesure non ??? !!!! mes enfants qui ont emprunté il y a quelques mois ne peuvent pas non plus déduire les intérêts de leurs emprunts. Il me semble que c’est de la préhistoire, cette déduction, mais je me trompe peut-être ???

      • bonjour à tous , personnellement je n’ai pas pu non plus ,déclarer mes intérêts d’emprunt , mon mari viens tout juste d’être retraité , et on vient enfin de finir de payer notre emprunt de notre maison ,moi je n’ai plus de travail depuis longtemps , on pensait respirer , pouvoir faire quelques petits travaux d’amélioration , comme déjà changer la chaudière fatiguée , refaire l’assainissement , et après peut être faire un petit emprunt pour faire faire une petite vérandas , mais je vois que l’on veut nous imposer un loyer fictif , alors fini les projets , car je ne vois pas pourquoi nous améliorerions notre maison , puisqu’ ils nous augmenterons ce loyer fictif par apport aux améliorations , arrêtez de faire des travaux , pourquoi s’embêter et s endetter ? si c’est pour donner encore à l’état des taxes !!! on paie déjà un impôt foncier , on travail contre nous même !

      • @ Triskell
        Vous ne vous trompez pas, la déduction des intérêts d’emprunt n’existe plus, mais la proposition de Patrick Artus vise justement à la rétablir : permettre simultanément la déduction des intérêts d’emprunt ET une fois le crédit terminé, taxer la propriété. Un tel système existe au Luxembourg.
        Que l’on soit pour ou contre, l’honnêteté intellectuelle doit conduire à présenter la mesure dans son ensemble, et non uniquement la partie « taxation du loyer fictif ».

        Sur le principe, ça ne me semble pas choquant de proposer que l’on allège vos impôts pendant le temps où vous remboursez la banque, et qu’on les alourdisse ensuite. Bien sur, tout est question de mesure et il faudrait voir de combien « alléger » puis « alourdir » la facture fiscale.

  30. Tant que l’on ne bougera pas, les politiciens et l’église nous manipuleront comme des marionnettes, il est grand temps que les français sortent dans les rues pour tout nettoyer et remettre en ordre notre pays car nous sommes entrain de perdre tout nos acquis et nous nous ferons sodomiser à seccccccc

  31. @guitou : pourquoi l’église ? je dirais plutôt l’islam, le coran, mais l’Eglise catholique est bien muette et ne manipule plus personne depuis bien longtemps !! elle est moribonde ! (et je ne suis pas croyante)

  32. Pingback: Vive notre blog ! | Je suis stupide, j'ai voté Hollande

  33. Pingback: Le changement, c’est… une taxe par jour… — Union Républicaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>