Ce matin, honneur à nos contributeurs !

honneur-a-nos-contributeurs

Ce matin, je souhaite rendre hommage à tous les contributeurs à ce blog, à la qualité de leurs commentaires, et à leur mesure qui font que je n’ai quasiment jamais à intervenir pour modérer leurs propos.

Deux commentaires à mon article : « Pourquoi et comment Fillon peut encore gagner …« , ont particulièrement retenu mon attention :

  • le premier, celui de René Normar, par la pertinence  de son analyse politique et la qualité de son écriture,
  • le second, celui d’Annelise, qui sent le vécu d’une militante de terrain.

Ils ont en commun, de nourrir l’espoir que le peuple de droite puisse triompher des attaques du pouvoir socialiste et des médias contre son champion.

Ces articles « d’utilité publique » à droite méritent bien d’été replacés « à la une » pour une plus grande visibilité. Encore merci à eux !

1 – « Cette intelligentsia détentrice de la vérité faite vertu …« 

Il est si évident que le « Parti des médias » gaucho-bobo-féministe travaille à la démolition de François Fillon, que cela devient caricatural et même embarrassant pour certains journalistes qui pourtant participent au lynchage audiovisuel.

A l’inverse, la promotion artificielle du candidat Macron apparaît comme le recours par défaut, faute d’un vrai socialiste ou même d’un socialo-compatible du type Juppé, à un standupper faisant fonction de candidat du microcosme parisien intello-bienpensant; lequel, engoncé dans ses certitudes « progressistes » se revendique sans gêne « réactionnaire de gauche », au sens où rien ne doit changer du confort de situation socio-idéologico-professionnel installé depuis cinq ans, et identifié par JP Le Goff comme « gauchisme culturel ».

Cependant, il se produit l’amorce d’un phénomène nouveau ayant tendance à inverser la valeur prescriptive de la dénonciation quotidienne des turpitudes biographiques du candidat LR, en ce quelle identifie clairement les donneurs d’ordres, leur intentionnalité et les angoisses de ces derniers. Car si Fillon accédait au pourvoir, cette intelligentsia détentrice de la vérité faite vertu, se verrait aussitôt désavouée par les électeurs du paria de droite, comme l’élection de Trump est venue fouler aux pieds l’arrogance des think tanks démocrates de la côte Est. Terra nova serait ainsi terrassé et quelle pire humiliation pour ceux qui s’incarnent d’un égalitarisme sociologique moral et multiculturel, depuis leurs bureaux moelleux et protecteurs contre leurs propres protégés inéduqués.

François Fillon sera donc élu non parce qu’il est le « meilleur », mais parce qu’il reste l’homme de la situation en dépit de ses « casseroles ». Celui d’une France profonde en déshérence, après cinq années d’hollando-féminisme tout autant abscons que débridé, avide de revenir à un bon sens terrien, à ces valeurs traditionnelles et culturelles véritablement populaires ayant sédimenté des générations durant pour faire cette France unique, désirée aussi par ceux-là même venus y vivre et s’en plaindre bêtement. Laquelle plainte, avidement instrumentalisée par une gauche « humaniste » qui voudrait en faire une honte pour la droite et l’exutoire identitaire des frontistes.

C’est cette insupportable « régression aux paramètres d’origine » qui vaut les salves répétées auxquelles François Fillon offre son torse, mais qui loin de l’abattre ne font que désigner la bigarrure ignominieuse de son peloton d’exécution et faire le discrédit de ce dernier à vouloir transformer le vainqueur de la Primaire de la droite en épouvantail électoral.

La vérité étant que plus la date du scrutin approche, plus la colère contre les manipulateurs de l’opinion publique l’emportera sur les déboires judiciaires du candidat Fillon, trop habilement ajustés à l’agenda électoral par leurs instigateurs.

René Normar pour « Je suis stupide, j’ai voté Hollande ».

2 – La complainte de la militante …

Pour être depuis plusieurs jours à tracter pour François Fillon sur la voie publique avec une équipe, je vois combien cette campagne est violente, destructrice dans les esprits (bravo les journalistes qui pilonnent François Fillon chaque jour).

J’entends les commentaires des gens de droite, certains déçus de cette division dans leur camp, d’autres en colére parce que leur « champion » prône les restrictions alors que les journalistes mettent bien en evidence le niveau de vie elevé de François Fillon et refusent de voter pour lui, mais j’ai entendu aussi (et ça m’a fait un bien fou !), des gens qui venaient nous dire de tenir bon, que nous avions du courage, qu’ils étaient aussi au Trocadéro, et qu’il fallait continuer !

Oui, le meeting du Trocadero a rallumé l’espoir chez beaucoup, chez tous ces gens lambda comme vous et moi, ceux que l’on n’entend jamais car ils travaillent ou sont à la retraite, ne font pas de bruit, ne brûlent pas de voitures, ne braquent pas de banque, ne se shootent pas… Ces gens ont été élevés avec des valeurs d’honnêteté, d’effort au travail, de respect des autres et de la vie en société. Ces gens là ne se retrouvent plus dans la France de H…, de T…, dans la France laxiste des impunis, des casseurs, de ceux qui réclament « leurs droits » avant de penser à leurs devoirs, de ceux qui démolissent tout ce qui a fait leur éducation et leur vie.

Oui ces français silencieux ont envie et besoin de retrouver les valeurs chrétiennes qui font le socle de leur vie et c’est François Fillon qui les incarne. Alors bien sûr, les journalistes insistent bien, sur le côté ringard des valeurs chrétiennes, humiliant au passage tous ceux qui le soutiennent et sont chrétiens, (les mêmes journalistes sont pour le « respect » des autres religions)… Quelle importance, hein, puisque les chrétiens ne font pas de bruit. Seulement … ce sont ceux là que l’on a vu au trocadéro, ce sont ceux-là qui travaillent et font tourner le pays sans bruit, descendent dans la rue pour défendre la famille et les enfants et ont aussi un bulletin de vote.

Il faut toujours se méfier de ceux qui ne font pas de bruit.

Et c’est pourquoi les médias sont aussi violents, cette violence est proportionnelle à la peur que sa possible victoire leur inspire et aux réformes de société qui s’en suivraient. Beaucoup n’ont pas envie de travailler davantage quand ils ont connu les 35 h, ils n’ont pas envie de connaitre les problèmes pour payer les retraites et travailler plus longtemps, ils souffrent de l’insécurité mais n’ont pas envie d’avoir des contrôles, ils souffrent du laxisme, du manque de repères mais refusent de faire des efforts … La liste pourrait s’allonger à l’infini.

La société est malade, mais une partie refuse d’avaler les remèdes, préférant les promesses de vie facile « du gendre ideal » car c’est franchement plus sympathique à premiere vue. Je refuse de subir le matraquage quotidien des médias et n’hesite pas à changer de chaîne.


Je crois aux valeurs que mes parents m’ont inculquées, je suis convaincue de
leur bien fondé et je continue jusqu’au bout à croire que tout est possible !

Annelise pour « Je suis stupide, j’ai voté Hollande ».







Posted in Assez du politiquement correct !, Coup de gueule, Déni de justice, Du sectarisme de la gauche, Emmanuel Macron, François Fillon, Partialité de la justice, Partialité de la presse.

8 Comments

  1. N’oubliez pas cette réflexion de Friedrich Nietzsche, publiée dans ses oeuvres posthumes : « La morale est un instrument aux mains des dominants pour assujettir les dominés ». La morale (socialo-politicienne) est un instrument de domination politique aux mains de la mondialisation et de l’Anti-France.

  2. Puisque vous citez Nietzsche, une autre citation que j’adore, tirée de « Le monde comme volonté et comme représentation » :
    Avoir conscience de son immortalité est un premier degré de l’échelle…
    Arrivé en haut, tu auras honte de ta propre moralité.

  3. Ben alors la mienne de Stirner, l’ombre maudite de Nietzsche :
    « L’influence morale prend son origine où commence l’humiliation, elle n’est pas autre chose que cette humiliation elle-même qui consiste à briser l’âme et à la courber à l’humilité  » C’est d’actualité.

  4. Bonjour,
    Merci à notre hôte de mettre en Une ces excellents commentaires que j’avais survolés ce WE.

    Tout d’abord, au sujet de celui d’Annelise.
    Hélas, il est vrai que j’ai des amis qui ne veulent pas voter Fillon à cause de son train de vie, des cadeaux reçus et de la rémunération de son épouse, malgré mes explications pourtant argumentées. Je crois qu’on ne peut rien contre l’envie et la jalousie.

    Merci notre commentatrice de nous mettre un peu de baume au cœur en nous parlant de tous les autres, ceux qui veulent s’en sortir et continuent à plébisciter le seul qui peut nous sortir de là, si la gauche ne lui met pas trop de peaux de bananes sous ses pas : on le voit avec Trump : 3 mois après son accès à la Maison Blanche, les tenants de la démocratie (sic!!!) refusent toujours le résultat de l’élection (pourtant légale et sans tricherie, ce qui doit sérieusement les dépiter!) et tentent de déstabiliser le pouvoir en place autant que faire se peut.
    Que l’on soit pour ou contre Trump, qui est ce qu’il est (je ne le connais pas et ne peux donc pas juger)il faut constater que la notion de démocratie est bafouée par la gauche!

    Au sujet du commentaire de René Normar, je n’ai presque rien à commenter.
    SAUF… l’expression gaucho-bobo-féministe dans la phrase «le « Parti des médias » gaucho-bobo-féministe travaille à la démolition de François Fillon »
    En effet, je vois mal le féminisme dans le fait de refuser qu’une femme travaille pour son mari, renonçant à cela à un poste d’avocate dûment mérité par son diplôme, sans rémunération (3400€-3800€ net / mois étant le salaire d’un avocat débutant.).

    (Sachant que si tel avait été le cas, la rémunération saurait été versée sur le compte de Monsieur ! Certes, les cotisations sociales ont été, légalement, payées par l’AN… mais la retraite de Mme aurait été payée par la collectivité, minimum retraite, bien sûr… à un moment ou à un autre… Et c’est vrai que 150€ de retraite pur un travail féminin dans l’ombre… Avec de nécessaires compétences, c’est « normal » et surtout « moral »)

    Cela voudrait dire que la morale féministe serait « bobonne à la maison » le téléphone dans une main, Junior dans les bras, devant la casserole qui bout, regardant l’écran de l’ordinateur pour voir si quelque chose bouge… gracieusement, parce que c’est bobonne ?

    Que des chances pour la France pensent cela, normal, c’est dans leur culture. (Et après tout, ils ont le droit de penser ça chez eux).
    Mais qu’en France, on qualifie de féministes ceux qui renvoient les femmes à leurs casseroles, ou bien estiment qu’il est « moral » qu’elles bossent bénévolement pour leur conjoint me révulse.
    Et imaginez que François ait offert une assurance vie à Pénélope avec cette somme (donc elle, non imposable !!!). Aurait-on trouvé cela amoral, parce que cela aurait été un cadeau pour bobonne payé avec « nos » impôts (que ce soit légal, les jaloux et les envieux, s’en foutent !) C’est normal lorsque cela rentre leur poche… mais pas dans celles des autres, surtout lorsqu’il s’agit de femmes qui restent dans l’ombre…

    Pour le reste, je suis en totale concordance avec le commentaire-article de René

  5. Je pense et j’espère que Macron connaîtra le sort des Barre, Balladur et Jospin. Des pur-sangs à l’écurie mais des Rossinante à l’arrivée.

  6. Quand a moi c’est notre contributeur du blog que je felicite pour la possibilitée pour nous, de mettre nos commentaires sur ce blog, donc un grand merci a Christian.

  7. cher Christian,je profite de cette page ou vous mettez gentiment en avant, les commentaires des anonymes que nous sommes, pour vous remercier tres sincerement pour vos ecrits quotidiens.Je vous lis ainsi que tous les commentaires associés,chaque jour ,et je voulais simplement vous dire que je partage votre humour,et vos indignations avec tous ceux qui vous suivent.
    Nous nous sommes sentis moins seuls grace à vous ,durant ce quinquennat ,votre blog nous reliant les uns aux autres par ce fil virtuel mais sympathique.
    Continuez ,et longue vie au blog !
    Annelise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>