Bravo Claude Askolovitch !

Elisabeth Quin - Claude Askolovitch

Oui, je sais, vous avez dû sursauter en lisant le titre de cet article. « ça y est, Christian a viré de bord ! » Non rassurez-vous, mais j’ai tellement dénoncé le discours de gauche et souvent celui de Claude Askolovitch que lorsque ce dernierl délivre, sur un plateau infesté de gauchistes, une vérité objective sur l’histoire de la Manif pour tous, je me dois de lui rendre hommage.

Je vous laisse juge :

Pourtant ce moment de télévision avait commencé de la plus mauvaise des façons avec une introduction très agressive du sujet par Elisabeth Quin :

« la loi sur le mariage pour tous a dégénéré en abcès de fixation entre la France frigide et barjote et entre ceux qui souhaitaient un peu d’égalité ! »

Une telle partialité, de la part d’une animatrice très engagée dans le lobby LGBT, sur une télévision de service public est-elle admissible ? On sent tout son mépris pour ces catholiques censés être « coincés du slip » (la France frigide) et idiots (la France barjote). Alors que pour elle de l’autre côté, on ne voit que des défenseurs de l’égalité.

En réponse à cette introduction insultante et partisane de l’animatrice, Claude Askolovitch a produit une chronique équilibrée et intéressante qui montre que ce journaliste de gauche (pléonasme ?) a bien pris conscience de ce véritable phénomène de société qu’ont constitué les succès renouvelés des manifestations contre le mariage gay.

Il a bien noté cette inversion gauche – droite qui caractérise ce nouveau mouvement. Habituellement, c’était la gauche qui défilait dans les rues contre un pouvoir de droite. Aujourd’hui, mais comme en 1984 pour défendre l’école libre, c’est la Droite qui bat le pavé pour défendre ses valeurs bafouées par un gouvernement de gauche. Comme nous, ici, il a compris que ce mouvement était un mouvement de fond et qu’il aurait des suites politiques néfastes pour la gauche.

Pour en revenir à Elisabeth Quin, qui comme Caroline Fourest, sévit sur le service public de télévision en grande partie noyauté par la gauche, il faut savoir qu’elle est très engagée dans le combat mené par le lobby homosexuel. Elle est présidente du jury de la Queer Palm, ce prix qui récompense un film « pour ses qualités artistiques et son traitement des qustions gay, lesbienne, bi ou trans ou son traitement décalé des questions de genre« .

Les positions d’Elisabeth Quin sont respectables mais en revanche, il n’est pas acceptable qu’elle profite d’une émission du service public pour en faire la propagande !

Elle est d’ailleurs coutumière du fait : regardez cette vidéo extraite d’un débat dans lequel Hervé Mariton, le député le plus en pointe dans la lutte contre le projet Taubira, tombe dans une véritable embuscade avec pas moins de 4 contradicteurs favorables au mariage gay. C’est la définition de ce qu’appelle Elisabeth Quin, en fin de débat :

« la neutralité bienveillante ! »







Posted in Du sectarisme de la gauche, Humeur ..., Partialité de la presse, Théorie du genre and tagged , , .

One Comment

  1. je claquerai avec plaisir ces journaleux qui s’imaginent détenir la science, le sourire en coin en train d’écouter Askolovitch décrire avec justesse le sentiment d’un certain nombre de Français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>